17th édition Bulletin du RCMN – décembre 2013

17th édition Bulletin du RCMN – décembre 2013

——————————————————————

Au sommaire

FORUM 2014 – Du 23 au 26 janvier 2014
Aide linguistique à FORUM 2014
Renouvellement des adhésions 2013-2014
Souvenirs d’IAMA Montréal 2013 : Les musiques nouvelles canadiennes présentées au monde entier
Rapport d’activité 2013 du président Tim Brady
Bienvenue à nos nouveaux membres – décembre 2013

——————————————————————

17th édition Bulletin du RCMN – décembre 2013

Préparez-vous, FORUM 2014 sera notre plus grosse édition à ce jour!

Le RCMN présente en 2014 la 6e édition de FORUM, son colloque international sur les musiques nouvelles. L’événement se déroulera à Calgary, en Alberta, au splendide Rozsa Centre, en collaboration avec le volet musique de la School of Creative and Performing Arts de l’Université de Calgary. Cette fois, la rencontre a pour thème Musique canadienne, auditoires canadiens. Elle a pour but d’aider les artistes des musiques nouvelles à tisser des liens avec le monde – les autres artistes, les producteurs, les diffuseurs, Internet, les médias, les enseignants et le grand public.

Pour aider ces liens à se former, nous avons organisé une fabuleuse programmation de rencontres, d’exposés, de débats et de séances de réseautage formel et informel. Nos conférenciers représentent quelques-uns des plus importants diffuseurs de musiques nouvelles au monde : le Miller Theater (New York), le London Sinfonietta, le Berlin Philharmonic Digital Concert Hall, le festival Why Note (Dijon, France) et Soundstreams (Toronto). Vous aurez l’occasion de rencontrer ces gens et de les entendre expliquer comment ils ont tissé des liens avec leurs auditoires.

Il y aura des tables rondes qui porteront sur la programmation de festivals (comment se fait la sélection), les musiques nouvelles et le paysage des nouveaux médias (comment tisser des liens), la programmation d’orchestres (comment composer avec la grosse machine) et le sujet favori de toujours : qu’est-ce que les musiques nouvelles canadiennes? (« La question sans réponse », pour citer Charles Ives hors contexte.)

Nos panélistes représentent plusieurs grands diffuseurs et producteurs canadiens : la SMCQ, la Music Gallery, le NEM, Continuum, Contact, le festival Cluster, Music On Main, l’Orchestre symphonique de Toronto, l’Orchestre métropolitain, le Quatuor Bozzini, Western Front, etc.

L’horaire prévoit aussi plusieurs séances de réseautage libre et de développement collectif, où les participants échangeront des idées et des expériences sur des sujets comme l’économie des musiques nouvelles, la circulation des musiques nouvelles et l’enseignement de la musique. Ces séances libres ont connu un grand succès au FORUM 2012 à Vancouver. Elles vous permettent aussi de faire connaître vos projets aux praticiens des musiques nouvelles de tout le pays, en plus d’explorer les grands enjeux de notre communauté.

Pour la toute première fois, FORUM a lancé un appel de communications qui a attiré d’excellentes propositions. Nous en avons retenu dix-huit. En voici un échantillon : Production ponctuelle versus saison de concerts : quelques enjeux (Simon Martin); Par-delà les frontières : le Composers Project et la musique canadienne (Jen Blackwell et Mike Romaniak); Redonner la parole : un forum libre sur la place des femmes dans les musiques nouvelles et l’art sonore (Tina Pearson et Jennifer Butler); Raconter par le son, la parole et la musique (Carmen Braden); Oh my golly! : performance et introduction à l’intégration de la musique contemporaine à l’enseignement secondaire (Scott Godin, Lael Johnston et le Chestermere High School Drumline).

De plus, il y aura un concert de musiques nouvelles chaque soir (23, 24 et 25 janvier) à la salle Eckhardt-Grammatté, l’une des meilleures sales de concert de musique de chambre au Canada. Elle se trouve au Rozsa Centre. Les participants à FORUM ont accès à des billets au prix spécial de 10 $ chacun. Pour en savoir plus, visitez la page Concerts.

LA PÉRIODE D’INSCRIPTION EST OUVERTE et nous offrons un prix très abordable aux membres votants du RCMN qui s’inscrivent avant le 3 janvier. Faites-le tout de suite!

Au plaisir de vous voir à Calgary!
Tim Brady

Adress URL directe : FORUM 2014 – Du 23 au 26 janvier 2014
17e édition Bulletin du RCMN – décembre 2013

Le FORUM fournit un service d’aide linguistique pour faciliter la communication dans les deux langues officielles. Ce programme dirigé par des pairs permettra aux interlocuteurs ayant divers degrés de facilité en anglais et en français de mieux communiquer entre eux.

Seriez-vous prêt à servir d’aide linguistique? Il s’agit d’une merveilleuse occasion de participer encore plus au réseautage avec les participants au FORUM.

En guise de remerciement, les cinq premières personnes qui se porteront volontaires comme aides linguistiques auront droit à l’inscription gratuite à Forum.

Pour vous porter volontaire, écrivez à Stacey Brown, Coordonnatrice de l’aide linguistique :
cnmn-rcmn_conversation2014@staceybrown.ca

Adress URL directe : Aide linguistique à FORUM 2014
17e édition Bulletin du RCMN – décembre 2013

Nous vous avons fait parvenir votre facture d’adhésion par courriel en octobre. Nous recevons encore des renouvellements d’adhésion par la poste et le site web (PayPal). Pour ceux qui n’ont pas en­core réglé leur adhé­sion : veuillez le faire le plus tôt possible pour que nous puissions clore ce dossier avant le FORUM 2014 en janvier. Merci!

 

Adress URL directe : Renouvellement des adhésions
17e édition Bulletin du RCMN – décembre 2013

Les musiques nouvelles canadiennes présentées au monde entire

Musiciens, représentants, membres du public et autres ont partagé leurs réflexions sur les nouvelles musiques canadiennes au projet IAMA Montréal 2013, au début du mois de novembre. Notre site Internet propose le programme de l’événement, la biographie des participants, etc. Merci à tous ceux et celles qui ont partagé cette expérience avec nous!

—————————————————————————————————————————–

 

 
Tim Brady à IAMA Montréal

La vie nous réserve parfois de belles surprises. À la fin du mois d’août, le RCMN a été approché par Barbara Scales, présidente de l’édition 2013 du prestigieux congrès de l’Association internationale des gestionnaires des arts (International Arts Managers Association ou IAMA), qui allait se tenir à Montréal en novembre. Elle nous a expliqué que l’événement offrait une excellente occasion de pousser la musique canadienne sur la scène internationale, mais que personne n’avait eu l’idée d’en programmer. Le RCMN accepterait-il d’organiser quelques vitrines à l’intention des plus importants gestionnaires des arts du monde entier? Bien sûr!

Nous n’avons pas chômé au cours des trois mois suivants : partenariats avec Le Vivier et le CMC-Québec; obtention de financement du Conseil des arts du Canada (merci!); lancement d’un appel d’offres; mise en place d’un jury; enfin, organisation de quatre événements qui présenteraient neuf artistes canadiennes et une vingtaine de compositeurs. Nous avons reçu une cinquantaine de propositions, ce qui nous a forcés à faire des choix difficiles. Cela dit, nos vitrines ont mis en vedette une incroyable sélection d’interprètes et de compositeurs des quatre coins du pays couvrant une vaste gamme stylistique.

Les participants de l’IAMA ont réagi à ces vitrines avec beaucoup d’enthousiasme. Ils ont adoré l’idée de présenter des musiques nouvelles à leur congrès (chose qui, apparemment, ne se fait pas en Europe). Le travail des artistes canadiens les a fort impressionnés. Ce projet a permis de forger de nombreux liens et d’incuber des idées pour le développement du RCMN et des musiques nouvelles canadiennes.

Monter un projet de cette envergure en moins de trois mois – financement, sélection, production – tenait de la démence, mais nous ne pouvions pas laisser passer une telle occasion. Félicitations à toute l’équipe qui a su livrer la marchandise, et tout particulièrement à notre directrice administrative Emily Hall.

Tim Brady
Président du Réseau canadien pour les musiques nouvelles

 

Les concerts RCMN-IAMA nous ont permis de présenter des musiques qui allaient au-delà de l’habituel, ainsi qu’un instantané d’artistes canadiens interprétant des musiques canadiennes.

Roger Admiral, pianiste

 

Emily Hall et William A. Nerenberg, président du Chesapeake International Artists / photo : Michel Pinault

 

C’était la première fois que l’IAMA tenait son congrès en Amérique du Nord. Quel plaisir de lui offrir un accueil chaleureux typiquement canadien, par le biais du projet Musiques nouvelles canadiennes à l’IAMA Montréal 2013, qui mettait en vedette des artistes canadiens et des compositeurs de Victoria (Colombie-Britannique) jusqu’à Halifax (Nouvelle-Écosse).

On y a célébré concrètement la grande diversité artistique de notre pays. Le concept aurait pu se ressentir d’une certaine fragmentation entre les prestations, mais non. On avait l’impression que tous ces magnifiques interprètes et compositeurs avaient grandi ensemble, au lieu d’être éparpillés dans un pays dont la superficie approche les dix millions de kilomètres carrés.

Comment l’expliquer? Peut-être par l’immense talent et la forte individualité de chaque participant au projet. Dans tout ce que les artistes ont présenté, on percevait clairement que nous ne sommes pas un territoire vierge à coloniser. Les artistes canadiens possèdent une voix pleinement maîtrisée et une communauté des musiques nouvelles bien établie.

Devant tout cela, je me sentais fière d’être canadienne, de pouvoir dire que ces artistes incroyablement doués sont canadiens et de faire partie d’une communauté si vivante, si diversifiée, si prête à fouler les planches de la scène mondiale.

Emily Hall
Réseau canadien pour les musiques nouvelles

 

Ensemble Transmission à IAMA Montréal

À titre de représentante d’artistes et ex-directrice du marketing international chez Sony Classical, je suis très satisfaite du mandat de Réseau canadien pour les musiques nouvelles. Les vitrines de musiques nouvelles canadiennes présentées au congrès IAMA Montréal ont fait la preuve du niveau extrêmement élevé de nos artistes et du potentiel de reconnaissance de nos compositeurs. Même si on reproche souvent au monde des musiques nouvelles d’être trop compétitif, les interprètes ont collaboré, comme à l’habitude, démontrant du coup qu’ils forment une communauté ouverte à l’autre. J’ai hâte de poursuivre notre collaboration avec le Réseau canadien pour les musiques nouvelles, qui nous aidera à offrir des possibilités à nos interprètes et à nos créateurs.

Faye Perkins
Real World Artist Management

 

Janice Jackson à IAMA Montréal

Janice Jackson était la seule à pouvoir donner un air si intime et spécial à une salle si grandiose. Sa prestation à la Maison symphonique, le 8 novembre 2013, était électrisante et saisissante. Sa voix, seule, saturait aisément la salle de son et d’émotion.

Dès Han n° 3 de Marie Pelletier, l’auditoire entrait dans un univers en mouvement où se croisaient des techniques vocales et des styles empruntés à diverses cultures. Je me suis agréablement perdue dans la contemplation des textures sonores. Même si aucune des œuvres n’offrait un texte intelligible ou une trame narrative, mon attention n’a jamais vacillé; j’avais toujours l’impression d’observer quelque chose de profondément humain, une expérience bien au-delà d’un simple alignement de sons.

Son interprétation d’Angst d’Alice Ping Yee Ho, assise sur le sol, déchirant rituellement un journal maculé de rouge, tenait à la fois de la performance et du théâtre musical, du sang-froid et de l’étrangeté. Cette salle convenait parfaitement au déploiement de sa voix puissante et polyvalente. J’ai été frappée par tous les effets qu’elle obtenait en se tournant pour faire face aux diverses parties de la pièce. À un moment où elle faisait dos au public et marmonnait une série de consonnes percussives, j’aurais jurée entendre deux voix – l’une étant l’écho de l’autre qui ricochait sur le mur arrière. Janice est restée fidèle à l’esprit de l’œuvre jusqu’à la toute fin : elle est sortie de scène en rampant!

Sarah Albu, spectatrice

 

Pas de micro, pas d’amplification, juste une femme, seule sur l’énorme scène de la Maison symphonique. J’ai été fascinée par l’intrépidité de Janice Jackson, sa confiance et la symbiose entre la salle et elle, à sa vitrine solo Pleins feux sur les compositeurs canadiens. Du murmure le plus doux au cri le plus intense, la salle rendait tout dans les moindres détails, véhiculant sa voix envoûtante et transcendante comme si elle chantait tout près de chacun d’entre nous.

Emily Hall, spectatrice

 

Les deux concerts de la série « Off-IAMA » [à l’Église au toit rouge] présentaient une vaste palette de styles musicaux. Je me souviendrai aussi de la grande diversité des groupes et des solistes en vedette.

Alasdair Money, violoncelliste, Emily Carr String Quartet

 

ofNOW, orkestra futura a interprété .. le 8 novembre 2013, à la [vitrine] présentée à l’église Saint-Jean-l’Évangéliste de Montréal. [Ce fut] une excellente occasion d’initier des programmeurs, des producteurs et des gestionnaires internationaux aux musiques nouvelles canadiennes. Le Canada possède une scène riche et diversifiée. Je suis fière que ces musiques canadiennes aient pu être présentées dans un congrès international d’une telle envergure. [Nous étions] fiers d’y présenter des extraits de trois nouvelles partitions graphiques : Onomatopoeia de Gary Wildeman, wise as serpents de Lisa Cay Miller et hhaumm de Coat Cooke. Bravo au Réseau canadien des musiques nouvelles pour cette vitrine si rondement menée.

Lisa Cay Miller – directrice artistique d’ofNOW, orkestra futura

 

Un démarrage saisissant de Nouvelles musiques canadiennes au Off-IAMA Montréal

« Saisissant » est l’adjectif qui s’impose pour qualifier l’ouverture de la série « Off-IAMA »  au début de la soirée du 7 novembre 2013, un des deux concerts présenté à l’Église au toit rouge, dont les bonnes qualités acoustiques servent autant la nouvelle musique de chambre que les cantates de Bach.

Le concert présentait alors deux ensembles, Fiolûtröniq, de Montréal, le Emily Carr String Quartet, de Victoria, ainsi que le virtuose Mark Takeshi McGregor, de Vancouver, à titre de flûtiste soliste.

Le trio Fiolûtröniq se compose de la compositrice-musicienne Cléo Palacio-Quintin aux flûtes; Elin Söderström, à la viole de gambe; et Katelyn Clark, au clavecin. Comme le quatuor à cordes, cette combinaison d’instruments, utilisée depuis plusieurs siècles, est très appropriée pour mettre en relief l’originalité d’une nouvelle musique.

Lorsque le dernier mouvement d’une composition [de Stacey Brown] s’intitule Stark Raving Lunatic Bitch, l’auditeur est en droit de s’attendre à des sonorités différentes de celles entendues habituellement en musique de chambre.  Et c’est bien le cas ici, même si le dénouement final s’achève dans une sorte de grâce, au lieu de la frénésie folle sous-entendue par le « stark raving » du titre.

Les quatre musiciens du Victoria Symphony Orchestra qui composent le Quatuor Emily Carr ont consacré l’essentiel de leur prestation à Commedia dell’arte I de Ana Sokolovic, à qui on a commandé cette oeuvre comme pièce imposée lors du Banff International String Quartet Competition, édition 2010. Comme toute composition de ce genre, un tel quatuor pose un défi tant pour le compositeur que pour les musiciens. Au-delà des hautes exigences techniques exigées des interprètes, il y a également  comme objectif de créer une musique qui saura durer. Après la conclusion éclatante de Commedia dell’arte I, les applaudissements étaient aussi nourris que ceux entendus sur les enregistrements de 2010.  La compositrice et le Quatuor Emily Carr n’en méritaient pas moins.

Après deux premières parties de concert aussi marquantes, j’avais des doutes quant aux capacités de l’auditoire de savoir encore écouter avec l’attention requise le contenu de la troisième composante du programme, soit des compositions pour flûte seule.

Ces doutes ont disparu dès l’instant où le flûtiste Mark Takeshi McGregor a commencé la première oeuvre: dans ce cas, une interprétation de Foundry, de Paul Steenhuisen. On y voit un virtuose dont les interprétations sont tellement pénétrées de mouvements gestuels qu’on serait tenté de les qualifier de « dansées ».  Cela, non pas comme artifice de présentation, mais comme le mode véritable par lequel McGregor vit sa musique.

– Notre site Internet contient le programme complete.
– On peut écouter un extrait vidéo de Fiolûtroniq sur Vimeo.
– On peut écouter la composition Five Stages of Insanity According to bzh April 10, 2008 de Stacey Brown, jouée par Fiolûtröniq.
– Grâce à la générosité du Concours Banff et de CBC, on peut apprécier la qualité de Commedia dell’arte I d’Ana Sokolivic ici.
– L’enregistrement vidéo de la composition Foundry de Paul Steenhuisen est disponible sur le site Internet de Mark McGregor.

Phil Ehrensaft, spectateur

 

Adress URL directe : Souvenirs d’IAMA Montréal 2013
17e édition Bulletin du RCMN – décembre 2013

Le RCMN est prêt à faire passer ses activités à l’échelon supérieur, à élargir son influence au sein de la communauté et de la société canadienne, grâce au travail accompli depuis huit ans, et tout particulièrement dans les douze derniers mois.

Le RCMN doit sa croissance et son succès à plusieurs éléments principaux :

  1. le renouvellement de son CA;
  2. les améliorations à son infrastructure;
  3. les discussions régionales;
  4. de meilleurs partenariats (Université de Calgary, CAPACOA, CSMDCI);
  5. la préparation du FORUM 2014;
  6. sa vision à long terme.

Tous ces éléments sont entrés en synergie en 2012-2013. Disons que l’année fut très bien remplie.

(1) Renouvellement du CA

Le nouveau conseil d’administration est entré en action en juin 2012. Il se compose de plusieurs artistes et gestionnaires des arts chevronnés qui nous font profiter de leur savoir et de leurs contacts. Cela rend le CA d’autant plus efficace.

Le conseil d’administration passe graduellement d’un CA « de travail » à un CA « de travail et de gouvernance ». À long terme, le RCMN gagnera en force s’il arrive à améliorer son infrastructure en se dotant d’un personnel rémunéré qui pourra prendre le relais du CA dans les tâches quotidiennes. Le président actuel du CA occupe ce poste à titre bénévole depuis huit ans; nous tentons graduellement de modifier ce modèle non viable à long terme.

(2) Améliorations à l’infrastructure

À la toute fin de notre année 2011-2012, nous avons converti notre site Internet à un modèle plus universel (WordPress). Emily Hall a accepté de s’occuper de la gestion et de l’édition du site, en plus de ses autres tâches. Elle s’est bien débrouillée avec le nouveau site, qu’elle modifie et améliore constamment.

De plus, nous avons continué de publier notre Bulletin trois fois l’an. Celui-ci est passé à un format mieux adapté à la consultation en ligne.

(3) Discussions et rencontres régionales

Avec la dernière tranche de la subvention du Programme d’aide aux créateurs de Patrimoine canadien, le RCMN a organisé une ronde de six rencontres régionales. Certains d’entre vous y ont probablement pris part. Il y en a eu à Calgary, Montréal, Toronto, Winnipeg, Regina et Halifax. Chacune adoptait son propre style et son propre ordre du jour, en réponse à la diversité régionale de la culture canadienne. Ces rencontres ont été bien suivies, donnant lieu à des discussions très relevées. Elles ont aussi permis de faire connaître le RCMN dans chaque collectivité, ce qui a dynamisé quelque peu le renouvellement des adhésions. Notre site Internet contient beaucoup d’information sur les rencontres régionales.

(4) De meilleurs partenariats

Le RCMN a beaucoup d’idées et de projets, mais il ne peut pas tout faire tout seul. D’où l’importance de tisser des partenariats efficaces pour atteindre nos objectifs. Cette année, nous en avons créé trois d’envergure.

  • L’Université de Calgary est un partenaire sérieux et à part entière du FORUM 2014. Elle investit de l’argent et des locaux dans ce projet.
  • Nous avons d’abord collaboré avec la CAPACOA (Association canadienne des organismes artistiques) pour nos rencontres régionales ontariennes (animation de plusieurs tables rondes sur le thème des musiques nouvelles), ce qui nous a permis de conclure que nos deux organismes doivent tisser des liens plus étroits. La CAPACOA peut devenir une porte ouverte sur le monde des diffuseurs grand public, un marché à très fort potentiel qu’il nous faut développer. Des pourparlers sont en cours et un projet d’envergure est à l’étude pour 2015.
  • La CSMDDCI (Initiative canadienne de diffusion de la musique spécialisée et du contenu numérique) est un projet très complexe et fort ambitieux qui prend forme lentement mais sûrement. Il s’agit de bâtir une coalition entre 11 grandes sociétés artistiques et musicales canadiennes et de continuer à débattre avec Patrimoine canadien du rôle des « musiques spécialisées » dans l’environnement musical canadien, dans le but de faire des gains lors du renouvellement du Fonds de la musique du Canada en 2015.
  • Ce projet comporte aussi un fort volet de représentation des arts auprès des fonctionnaires et des élus. Le RCMN a rencontré Patrimoine canadien à deux reprises et poursuit sa collaboration avec la Coalition canadienne des arts, dans le cadre d’efforts de représentation des arts en général à Ottawa, comme la « Journée sur la Colline Parlementaire » à laquelle nous avons participé à l’automne 2012.

(5) La préparation de FORUM 2014

Cette édition sera notre plus ambitieuse à ce jour. Nous sollicitons la planète entière pour faire connaître les musiques nouvelles canadiennes partout dans le monde. J’aurai plus de détails à donner sur FORUM et ses finances dans la mise à jour qui suivra ce rapport annuel, mais sachez que le financement de l’événement va bon train

Deux nouveautés ont exigé beaucoup de préparation : la présence accrue d’invités internationaux de haut niveau et l’appel de propositions. Nous avons une liste incroyable de conférenciers de premier plan confirmés : Soundstreams, le philharmonique de Berlin, le Festival Why Note (Dijon), le London Sinfonietta (UK) et le Miller Theatre (New York). Il s’agit d’une impressionnante palette de grands diffuseurs que pourront côtoyer, pour la première fois, les praticiens des musiques nouvelles canadiennes.

Pour la première fois cette année, nous avons lancé un appel de communications, qui a connu un grand succès, avec 43 propositions reçues. Malheureusement, nous n’avons pu en retenir qu’une poignée pour le FORUM, mais la qualité et le nombre de dossiers nous démontrent à quel point notre communauté souhaite faire connaître sa musique!

D’autres points plus techniques ont progressé en cours d’année, comme les budgets, les tarifs hôteliers de groupe, la coordination avec l’Université de Calgary et la rédaction des demandes de subvention. Permettez-moi de remercier le comité organisateur de FORUM 2014 pour ses précieux efforts : John Ried (président), Laurie Radford, David Eagle et Bill Jordan. Le vice-recteur de l’Université de Calgary, Rob Oxoby, nous a aussi été d’une aide précieuse.

Une dernière nouveauté en 2012-2013 : le RCMN a présenté une demande de subvention pour FORUM au volet « Industry Events » de FACTOR. Pour connaître les résultats de cette démarche, il vous faudra attendre après l’AGA!

(6) Vision à long terme

En 2012, le RCMN a formulé une vision audacieuse : intégrer les musiques nouvelles canadiennes à la culture du grand public. Oui, ainsi présenté, c’est peut-être exagéré, voire irréaliste. Cependant, après huit ans à la présidence du RCMN, à discuter de ce que les musiques nouvelles sont et pourraient être avec de nombreux artistes, diffuseurs, producteurs et pédagogues, je suis convaincu que les musiques nouvelles canadiennes ont atteint une masse critique. Nous disposons d’incroyables compositeurs, d’interprètes fabuleux, de diffuseurs d’un professionnalisme inégalé et de pédagogues créatifs.

Il nous reste à nous assurer, tous ensemble, de rendre le travail extraordinaire de notre communauté accessible au grand public. Nous avons besoin d’une forme de collaboration qui nous permettra d’atteindre cet objectif. Et je crois que le RCMN est un partenaire important de la solution; appuyons tous sa mission.

La pratique des musiques de création est une expérience unique en son genre. Il faut que chaque Canadien sache qu’il peut, lui aussi, vivre l’excitation de la découverte et l’expérience émotionnelle qu’offrent les musiques nouvelles à leur meilleur.

Et le RCMN peut aider à rendre cela possible.

Tim Brady, 1er octobre 2013

 

Adress URL directe : Rapport d’activité 2013 du président Tim Brady
17e édition Bulletin du RCMN – décembre 2013

Depuis la fin janvier 2013, l’adhésion au RCMN a augmenté de 58 membres. Plus notre réseau compte de membres, plus il peut représenter et réseauter fortement notre communauté. Nous souhaitons chaleureusement la bienvenue à nos nouveaux membres et nous espérons que cela marque le début d’une longue et fructueuse collaboration.

Voici la liste des nouveaux membres. Plusieurs d’entre eux ont des sites Internet. D’ailleurs, nous encourageons tous nos membres à apprendre à se connaître les uns les autres. Vous trouverez une liste complète des membres sur notre site, consultable par catégorie, par région et par nom.

Qui sera la prochaine recrue?

Nouveaux membres votants

Astrolabe Musik Theatre C.-B. http://www.astrolabemusiktheatre.com/
Jongleur Productions N-É http://www.jeribrown.com/
Quatuor Molinari QC http://www.quatuormolinari.qc.ca/
Théâtre Centennial / Centennial Theatre QC http://www.centennialtheatre.ca/
Vocalypse Productions N-É http://www.vocalypse.ca/
Jorge Ayala ON
Marie-Hélène Breault QC
Éric Champagne QC
Bruno de Chénerilles France http://www.audiorama.org/
Frank Horvat ON http://www.frankhorvat.com/
Dimitar Pentchev ON http://www.soundconvincer.com/
Faye Perkins ON http://www.realworldartistmanagement.com/
Bruce Ruddell C.-B. http://www.bruceruddell.com/
Rob Taylor AB

Nouveaux membres d’appuis

Eleanore Altman QC http://www.eleanorealtman.com/
Daniel Evan Amezcua AB
Allison Balcetis AB
Philippe Battikha QC http://www.philippebattikha.com/
Chris Blaber C.-B.
Virginia Bliss É-U. http://www.reverbnation.com/denderabloodbath
Stephan Bonfield AB
Marilyn Burgess QC
Sadie Campbell C.-B.
Kayla Chambers ON
Jane Chan QC
Ann Denny N-É
Mark Helsten ON
Véronique Jacques QC http://www.soundcloud.com/veronique-j
Mathew James É-U. https://soundcloud.com/mathewsjames
Kevin Knelman ON http://www.knelmanmusic.com/
Michael LaCroix É-U. http://www.michaellacroix.com/
Alain Lalonde QC http://www.espacessonoresillimites.com/
Stephanie Loveless QC http://www.stephanieloveless.ca/
Lisa Lowry É-U.
Luc Martin ON
Kerilie McDowall C.-B. http://www.rhythmaning.ca/
Pierre Michaud QC
Brent Michaud QC
Nils Monthe Cameroon
Larysa Musick MB http://www.reverbnation.com/larysamusick
Juan Olivares ON http://www.leslievillemusic.com/
John Osborne AB http://www.blacksplash.net/
Candace Patrick SK
Alexa Pavao ON http://www.troveband.com/
Heather Pawsey C.-B. http://www.heatherpawsey.com/
Ivan Reese AB http://www.ivanish.ca/
Martin Ritter C.-B. http://www.martin-ritter.com/
Jean-Michel Rousseau QC
JD Sage QC http://www.jdsage.com/
Brenda Santillan Mexique
Lorne Shapiro ON
Adam Sloan É-U. http://www.cdbaby.com/cd/mutron3k
Rebecca Spour ON http://www.thesoulmovementmusic.com/
Isabella Stefanescu ON http://www.isabella-stefanescu.com/
Ananda Suddath QC
Rich Taylor SK http://www.gladeyemusic.com/
Barry Taylor C.-B. http://www.aleatora.org/
Pip ON http://metroPhilmusic.bandcamp.com/

 

Adress URL directe : Bienvenue à nos nouveaux membres – décembre 2013
17e édition Bulletin du RCMN – décembre 2013