Juliet Palmer (ON) (Vice-Présidente, 2016-aujourd’hui)
Crédit : Dahlia Katz

Crédit : Dahlia Katz

J’ai participé à mon premier FORUM en janvier 2016 ; j’ai été frappée par l’étendue et le sérieux de l’expérience des conférenciers. En pouvant rencontrer et côtoyer des participants canadiens créatifs et des innovateurs européens, j’ai pu élargir mon point de vue sur la création musicale et la diffusion de la musique. J’ai été encouragée par le nombre croissant d’individus et d’organismes qui s’efforcent de rendre notre communauté plus accueillante pour les personnes qui ont été exclues pendant longtemps. La collaboration est au cœur de ma pratique de création ; elle est aussi essentielle à mon travail de pédagogue, de facilitatrice, de mentor et de compositrice résidente. À titre de membre du conseil d’administration, j’ai l’intention de tisser des collaborations fructueuses avec mes collègues du CA afin de poursuivre le développement de ce précieux réseau national.

La compositrice néo-zélando-canadienne Juliet Palmer a été décrite comme une « postmoderniste dotée d’une conscience » (The Listener) dont les œuvres « traversent tant de genres qu’elles méritent leur propre catégorie » (Toronto Star). Sa musique a été programmée à travers le monde. On a pu l’entendre au Lincoln Center de New York, au Southbank Centre de Londres, au Huddersfield Contemporary Music Festival, au Bath International Festival, à Voix Nouvelles France, au festival italien Angelica, aux Soirées de musiques nouvelles de Bratislava, au festival Musica Ficta en Lithuanie, au festival NYYD en Estonie, au Festival d’Istanbul, à Soundculture Japan, à l’Adelaide Festival, au New Zealand International Arts Festival et au festival canadien Sound Symposium. Juliet est directrice artistique d’Urbanvessel, une plateforme de collaboration interdisciplinaire. À venir : Sweat, un opéra a cappella coécrit avec l’auteure Anna Chatterton (Center for Contemporary Opera de New York) ; Vermilion Songs pour le ténor Simon O’Neill et NZTrio (Nouvelle-Zélande) ; et The Man Who Married Himself (Toronto Masque Theatre).

http://www.julietpalmer.ca