Tim Brady (QC) (Membre, 2014-2017; Président, 2005-14)

cnmnboardtbrady

J’ai été président du RCMN depuis sa création en 2005 jusqu’à 2014. J’y crois parce que je suis convaincu que la créativité musicale a un rôle important et positif à jouer dans la société. Et nous devons travailler ensemble à accroître l’influence des musiques nouvelles au Canada. C’est pourquoi nous avons fondé le RCMN : pour que notre communauté entière dispose d’un endroit où collaborer : compositeurs, interprètes, ensembles, improvisateurs, électroacoustique, musiques de monde, orchestres, musiciens « DIY », etc. – ce n’est pas une question de catégories, mais une question d’imagination musicale et d’expression humaine.

L’établissement d’un rapport plus efficace avec l’auditoire canadien et international est un des enjeux majeurs qui touchent les musiques nouvelles au Canada. Depuis 2011, le RCMN développe une nouvelle stratégie appelée l’Initiative pour du contenu numérique. Nous le savons tous : sans supports numériques de qualité pour représenter notre travail dans le monde, nous sommes invisibles.  Comme membre du conseil d’administration, mon but premier consistera à faire avancer ce projet. Le RCMN possède maintenant une bonne infrastructure et une solide histoire; je les mettrai à profit, ainsi que l’expérience et les relations que j’ai développées en dix ans de travail dans la politique culturelle au sein du RCMN pour faire progresser cette initiative. Ceci est une tâche complexe et intimidante, qui n’est pas rendue plus facile par le climat politique actuel, mais qui est essentielle pour l’avenir de la musique canadienne.

2014 – Dernier message du président:

“Lors des neuf dernières années comme président du RCMN, j’ai passé de nombreuses heures à réfléchir à la créativité musicale, à tenter de la définir pour nous, à tenter de la défendre devant les bailleurs de fonds et le grand public, à tenter d’articuler les raisons qui font que nous croyons cette créativité musicale absolue si essentielle à notre société. Je n’ai pas de réponse simple et univoque, mais, en son cœur, la création de musique pour l’amour de l’art de la musique est un geste social et politique frappant. Créer de la musique qui cherche à embrasser toute l’étendue et la complexité de la condition humaine, c’est tout un boulot. Or, c’est ce que nous avons choisi de faire. C’est une approche humaniste par définition qui repose sur une société qui reconnaît la valeur de chaque être humain. L’art, y compris les musiques nouvelles, est principalement affaire d’expérience humaine, et non de profit économique ou de pouvoir politique.

C’est pourquoi on voit souvent les arts de création comme une menace aux structures économiques et politiques en place. Nous vivons dans une société où règne, actuellement, un équilibre raisonnable entre ces deux forces : la vision humaniste et la vision économico-politique. Néanmoins, cet équilibre change constamment.

Ainsi, je prie tous les membres du RCMN de se souvenir que, chaque fois qu’ils composent un nouveau morceau, qu’ils entrent sur scène pour donner un concert ou qu’ils parlent de l’importance de la musique dans la société, ils participent alors à un discours sociopolitique qui forge le monde dans lequel nous vivons. Les musiques nouvelles ont un rôle à tenir dans cette grande discussion, et il est important que notre communauté prennent ce rôle au sérieux. Je crois que le RCMN est en parfaite position pour être un chef de file dans cette discussion. J’espère que mes neuf ans à la présidence auront aidé à bâtir une organisation forte et crédible et à démontrer la force positive que peut exercer la créativité musicale dans le développement social.”  [2014]

«Le RCMN représente notre meilleure chance de faire progresser notre communauté par la collaboration. Depuis sa création en 2005, le RCMN a commencé à forger une voix forte et cohérente qui réunit toutes les formes de musiques nouvelles au Canada. J’espère pouvoir poursuivre ce travail en améliorant nos réseaux régionaux, en renforçant notre réseau national, en améliorant l’infrastructure du RCMN et en poussant plus loin notre lobbying auprès de FACTOR, de Patrimoine canadien, de MusicAction, de Radio-Canada/CBC et de plusieurs partenaires nationaux et régionaux dans le domaine de l’enseignement. À partir du succès de nos Forums, nous pouvons bâtir une idée positive de ce que les musiques nouvelles, sous toutes leurs formes, peuvent offrir à la population canadienne.»  [2012]

«À titre de membre fondateur du RCMN, je suis convaincu que les musiques nouvelles peuvent tenir un rôle vital, dynamique, positif et imaginatif au sein de la vie culturelle canadienne. Mais nous y parviendrons uniquement si nous œuvrons, comme une communauté d’artistes créatifs, pour rendre ces musiques extraordinaires accessibles à tous les Canadiens. Le RCMN est le meilleur forum qui soit pour établir ce genre de collaboration. Ce regroupement joint compositeurs, interprètes, ensembles, improvisateurs, diffuseurs et enseignants, afin d’unir leur voix pour la cause des nouvelles musiques créatives de concert au pays.»  [2008]

 

Tim Brady est compositeur, interprète, directeur artistique et militant culturel installé à Montréal. Il travaille comme artiste professionnel pigiste depuis 1980. Il a réalisé 20 disques compacts et des dizaines de tournées au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Australie, en plus d’avoir travaillé avec des diffuseurs et des orchestres de renom, comme les orchestres symphoniques de Winnipeg, Vancouver, Québec, Montréal et Toronto, la SMCQ, la VNMS, le FIMAV, New Music Concerts, le Nouvel Ensemble Moderne, le festival Open Ears, le festival Huddersfield, Topology, l’ABC (Australie) et Radio-France. Il a été président du RCMN de 2005-2014.

www.timbrady.ca