Conseil d’administration

Le comité d’administration du RCMN compte 12 à 15 membres provenant de partout au Canada, élu par les membres votants de l’organisation pour un mandat de deux ans. Le comité représente et les régions du pays et les types de pratique dans son inclusion de compositeurs, d’interprètes, d’administrateurs et d’une grande diversité de représentants de la communauté de la musique de création.

Le comité doit re[résemter chacune des six grandes régions du pays — Atlantique / Québec / Ontario / Prairies / Alberta et territoires nordiques / Colombie-Britannique. Le conseil peut aussi compter deux membres sans région pour représenter les canadiens à l’étranger.

Conseil d'administration

  • Présidente

    Juliet Palmer (ON) (Présidente 2019-aujourd’hui, Vice-Présidente 2016-2019)

    J’ai participé à mon premier FORUM en janvier 2016 ; j’ai été frappée par l’étendue et le sérieux de l’expérience des conférenciers. En pouvant rencontrer et côtoyer des participants canadiens créatifs et des innovateurs européens, j’ai pu élargir mon point de vue sur la création musicale et la diffusion de la musique. J’ai été encouragée par le nombre croissant d’individus et d’organismes qui s’efforcent de rendre notre communauté plus accueillante pour les personnes qui ont été exclues pendant longtemps. La collaboration est au cœur de ma pratique de création ; elle est aussi essentielle à mon travail de pédagogue, de facilitatrice, de mentor et de compositrice résidente. À titre de membre du conseil d’administration, j’ai l’intention de tisser des collaborations fructueuses avec mes collègues du CA afin de poursuivre le développement de ce précieux réseau national.

    La compositrice néo-zélando-canadienne Juliet Palmer a été décrite comme une « postmoderniste dotée d’une conscience » (The Listener) dont les œuvres « traversent tant de genres qu’elles méritent leur propre catégorie » (Toronto Star). Sa musique a été programmée à travers le monde. On a pu l’entendre au Lincoln Center de New York, au Southbank Centre de Londres, au Huddersfield Contemporary Music Festival, au Bath International Festival, à Voix Nouvelles France, au festival italien Angelica, aux Soirées de musiques nouvelles de Bratislava, au festival Musica Ficta en Lithuanie, au festival NYYD en Estonie, au Festival d’Istanbul, à Soundculture Japan, à l’Adelaide Festival, au New Zealand International Arts Festival et au festival canadien Sound Symposium. Juliet est directrice artistique d’Urbanvessel, une plateforme de collaboration interdisciplinaire. http://www.julietpalmer.ca http://www.urbanvessel.com

  • Vice présidente

    Norman Adams (Atlantique) (2014-aujourd’hui)

    J’ai participé au FORUM 2010 à Halifax, au FORUM 2014 à Calgary, et au FORUM 2016 à Ottawa. Là, j’ai découvert un groupe de personnes qui partagent mes buts, mes défis et mes préoccupations, en plus d’avoir d’excellents goûts musicaux! J’aimerais contribuer mon dynamisme au RCMN et à notre communauté afin de donner aux artistes et aux organismes une voix forte et résonante. Je suis passionnément convaincu que nous sommes plus fort ainsi unis, et j’aimerais apporter ma contribution en représentant les artistes et les organismes de l’Est du Canada et de partout au pays.

    Je possède une expérience unique en son genre qui me permet d’appréhender une vaste gamme de pratiques liées aux musiques nouvelles. Je fais carrière comme musicien classique; je joue donc des œuvres de musique contemporaine, ainsi qu’un répertoire plus conventionnel de musique orchestrale et de chambre. Je suis aussi improvisateur, avec un intérêt marqué pour la musique électronique. Enfin, je suis Directeur artistique et administrateur d’un organisme artistique. À titre de premier violoncelliste du Symphony Nova Scotia et de membre régulier des comités de programmation du SNS, je connais bien comment fonctionne « l’establishment ». Parallèlement, au fil de mes treize ans à titre de directeur artistique et d’administrateur de suddenlyLISTEN Music, j’ai eu l’occasion d’organiser et de produire les concerts d’une vaste palette de musiciens contemporains repoussant les frontières de la création musicale, qu’ils soient improvisateurs internationaux ou talents locaux. Enfin, je suis le diffuseur fondateur de The Circuit, un collectif national de diffusion pour improvisateurs et musiciens expérimentaux en tournée.

    C’est à la fois inspirant et énergisant de servir notre communauté nationale au CA du RCMN.

    Norman Adams est premier violoncelliste de Symphony Nova Scotia, directeur artistique de suddenlyLISTEN et aussi violoncelliste, improvisateur et musicien en musique électronique. Il explore les domaines de la musique, de la création sonore et de la performance. Norman a interprété des musiques classiques, improvisées et nouvelles à travers le Canada et les États-Unis, ainsi qu’au Royaume-Uni et en France. Il a collaboré avec plusieurs grands artistes comme Joëlle Léandre, Eddie Prévost, Pauline Oliveros, Gerry Hemingway, Jean Derome and Marilyn Crispell. Outre le RCMN, Norm siège au CA de Strategic Arts Management et au comité du prix Masterworks du Lieutenant-Gouverneur de la Nouvelle-Écosse. Il a publié plusieurs enregistrements, dont un disque compact de solos de violoncelle. En 2010, il a été attribué un Prix d’artiste établi (Established Artist Award) par le Nova Scotia Arts and Culture Partnership Council pour son travail varié.

    www.normanadams.ca
    www.suddenlylisten.com
    www.soundcarrier.net

  • Secrétaire

    Sean Clarke (ON) (Secrétaire, 2016-aujourd’hui)

    Au FORUM 2016 à Ottawa, j’ai ressenti une affinité immédiate avec les objectifs du RCMN : renforcer la communauté des musiques nouvelles, encourager la collaboration, donner une voix à une importante forme artistique canadienne. Le principe d’inclusion au cœur du réseau est essentiel à la constitution d’une communauté artistique riche et pertinente. À titre de compositeur et d’interprète, je me suis engagé à faire ressortir l’importance des musiques nouvelles dans la société canadienne et à reconnaître l’importance d’avoir un organisme national comme le RCMN pour atteindre ce but. J’ai œuvré dans diverses capacités au sein de la communauté des musiques nouvelles, dont comme compositeur, comme interprète de musiques nouvelles et traditionnelles dans un contexte de musique de chambre et de musique orchestrale, comme producteur de concerts, comme membre du CA de New Works Calgary et enfin comme théoricien dans des congrès universitaires. J’apporte mon expérience et mon enthousiasme au conseil d’administration du RCMN, où je travaillerai pour cet organisme important et l’ensemble de la communauté des musiques nouvelles.

    Le compositeur et flûtiste Sean Clarke est originaire de Calgary (Alberta). Il a étudié la flûte et la composition au Royal Northern College of Music en Angleterre, ainsi qu’à l’Université de Calgary, avant d’obtenir un doctorat en composition instrumentale à l’Université de Montréal, où il était dirigé par Ana Sokolovic et Jonathan Goldman. Ses œuvres ont été jouées aux États-Unis, en France et à travers le Canada, y compris à la CBC. Sean a également composé plusieurs œuvres pour jeunes interprètes, dont une pièce qui a été publiée par le Royal Conservatory of Music de Toronto.

    Sean a présenté ses recherches théoriques dans plusieurs congrès nationaux et régionaux, dont à la Société de musique des universités canadiennes (où son article a été retenu comme finaliste pour le prix George-Proctor de la Fondation SOCAN), à la South Central Society for Music Theory (où il a reçu le prix du meilleur article rédigé par un étudiant) et à la West Coast Conference of Music Theory and Analysis.

    Sean le flûtiste s’est produit dans des festivals de musiques nouvelles à Montréal, Calgary et Saskatoon. Il a joué comme musicien supplémentaire avec l’Orchestre philharmonique de Calgary. Il a aussi participé à la série hommage de la Société de musique contemporaine du Québec et à la série Schulich Professional Concert Series de l’Université McGill.

    www.sean-clarke.com
    https://soundcloud.com/seanclarkecomposer-1
    https://www.musiccentre.ca/node/138590/showcase

  • Trésorière

    Po Yeh (Prairies) (Trésorière 2016-aujourd’hui; Membre 2014-16)

    J’ai été vivement impressionnée par les forums nationaux du RCMN, autant à Calgary (2014) qu’à Ottawa (2016), et j’accorde une très grande importance au rôle du RCMN dans l’établissement de relations et le rapprochement entre pédagogues, compositeurs, musiciens et organismes du milieu des musiques nouvelles. Je m’intéresse particulièrement à l’érection d’une vision et d’une orientation stratégique à long terme pour le RCMN. J’aime travailler avec le personnel, le conseil d’administration et les membres du RCMN en vue de bâtir une communauté nationale forte et que nous défendions ses projets.

    Po Yeh est la directrice générale de Prairie Debut, une organisation de tournée qui présente les artistes canadiens de la musique classique et du monde à plus de 80 communautés qui sont en grande partie en région et donc en dehors des centres majeurs au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta et au Yukon. Po s’intéresse aussi à soutenir l’interprétation et la création des musiques nouvelles, par son travail avec le Land’s End Ensemble, le New Works Calgary, le Réseau canadien pour les musiques nouvelles, Luminous Voices et la Fédération canadienne des associations des professeurs de musique.

  • Membres actuels

    Helen Pridmore (Prairies) (2019 – aujourd’hui)

    Je suis honorée et enthousiaste de faire partie du conseil d’administration du RCMN. C’est une organisation forte et vitale qui rassemble notre communauté des musiques nouvelles à travers le Canada. Sur un territoire aussi vaste, il y a tellement de projets et d’opportunités : le RCMN offre un moyen de se connecter, de partager, de collaborer et de profiter de la profondeur et de l’ampleur de la musique et des possibilités sonores offertes dans notre pays. Laissez le bonstemps – et la belle musique – rouler!

    Helen Pridmore est une chanteuse et artiste sonore spécialisée dans l’interpretation de la musique contemporaine, la musique expérimentale et l’improvisation. Elle se produit au Canada et aux États-Unis, notamment en solo au Carnegie Hall, ainsi qu’en Europe, au Mexique et au Japon. Elle a trois CD à son nom, y compris …between the shore and the ships (entre la côte et les navires)…, qui a remporté le prix East Coast Music 2013 de la le meilleur enregistrement classique.

    Helen se concentre actuellement sur la technologie de la voix et du corps, en explorant les concepts de beauté auditive, de l’espace et du silence. Elle écrit et interprète de nouvelles œuvres pour voix qui utilisent à la fois une structure et l’improvisation. Un de ses projets actuels est son œuvre solo Sor Juana and the Silences, en tournée au Canada lors de la saison 2020-21. Helen partage également ses idées avec les étudiants et les membres de la communauté via des ateliers et des sessions d’improvisation: voir http://www.beingastonished.com/voice-lab/ pour ses travaux et projets en cours.

    Diplômée des universités de la Saskatchewan et de Toronto et de la Eastman School of Music, Helen est présentement membre du corps professoral en musique et technologies créatives de l’Université de Regina. www.helenpridmore.ca

  • Julie Richard (QC) (2019 – aujourd’hui)

    En tant que membre issue du milieu francophone Québécois,  il est de plus que pertinent pour moi d’ouvrir mes horizons à des initiatives plus globale dont les portées et mandats sont tout aussi innovantes que l’objet qu’elles supportent. C’est donc emplie d’impatience et de curiosité que je me joins aujourd’hui en tant que nouvelle membre du RCMN. 

    Musicienne, compositrice et travailleuse culturelle engagée, Julie Richard est activement impliquée dans les scènes artistiques et musicales montréalaises depuis près de 20 ans. Trois fois diplômée en musique classique, elle est également versée dans l’interprétation vocale, le jazz, la pop, les musiques expérimentales ainsi que les musiques africaines, tsiganes, juives  et créoles.

    Ayant pris part à de nombreuses tournées à travers le Canada et les États-Unis, elle a participé au festival SXSW et performé internationalement en Europe de l’Est, en France et en Colombie. Parallèlement à sa pratique musicale, le cheminement interdisciplinaire de Julie l’a amenée à travailler dans les domaines de la gestion artistique, de la psychologie d’intervention ainsi qu’en recherche et animation culturelle. Elle est aussi connue pour son implication dans la programmation des festival Lux Magna et du festival Suoni per il Popolo.

    Son plus récent projet Black Ark Orchestra la pousse à travailler à partir de fragments de compositions musicales créées par des musiciennes et compositrices noires ayant évolué majoritairement aux États-Unis, dans les années 1920.Le projet Black Ark  a pour objectif de réhabiliter ces œuvres marginalisées de la musique classique produites par des femmes africaine-américaines. Il s’agit de retrouver, de réactualiser et de revaloriser ce qui reste de ces compositions pour qu’elles ne restent pas oubliées, pour qu’elles puissent, enfin, entrer en conversation avec l’histoire de la musique contemporaine. En composant elle ne cherche n’a pas  à reconstituer avec exactitude les contours de ces compositions, il s’agit pour elle de poser un geste vivant, non-linéaire, simultanément réparateur, transformateur et créateur.

  • Müge Büyükçelen

    Je suis très heureuse et honorée de siéger au conseil d’administration du RCMN. En tant qu’interprète active et porte-parole enthousiaste de la musique contemporaine et plus particulièrement de la musique contemporaine canadienne, je suis consciente de l’importance du réseautage et de la communication avec des communautés plus larges. J’espère pouvoir partager mon enthousiasme et ma joie de travailler avec des compositeurs et des interprètes dans la création de nouvelles œuvres. J’espère mettre mon expérience sur le terrain à l’œuvre pour promouvoir la nouvelle musique canadienne.

    Müge Büyükçelen est une violoniste passionnée connue pour sa polyvalence dans plusieurs genres. Ses récentes performances incluent : la première d’un concerto pour violon de Jared Miller dédié à Müge, le concerto pour violon de Beethoven, une tournée de concerts en Australie et en Nouvelle-Zélande, des interprétations de nouvelles œuvres de Jennifer Butler, Paul Frehner, ainsi que divers concerts avec Emily Carr String Quartet.

    Elle est actuellement membre du Victoria Symphony, du quatuor Emily Carr et de l’Aventa Ensemble, et elle est également professeure de violon au Conservatoire de musique de Victoria. Müge a été soliste en vedette avec de nombreux orchestres du monde entier. En 2009, elle a créé « Archimedes’s Codex », une œuvre canadienne que le compositeur Michael Oesterle lui a dédiée. Elle est titulaire d’une maîtrise en interprétation musicale de l’Université de Bilkent, située à Ankara (Turquie), d’un diplôme d’enseignement du Conservatoire de musique de Victoria et a été assistante d’enseignement au Conservatoire national de Toulouse.

  • Robert Thomson (BC) (2020 – aujourd’hui)

    J’ai eu la chance d’assister et de contribuer à une conversation sur le développement durable organisé par le RCNM en 2019. J’ai ressenti un lien avec les valeurs de l’organisme et un enthousiasme par le dialogue et les connaissances échangées. Le RCMN propose des événements innovants et passionnants qui enrichissent notre communauté musicale. Je suis honoré d’avoir été invité à me joindre au conseil d’administration et je suis ravi de contribuer et d’apprendre.

    Robert Thomson est musicien, commissaire en musique et interprète d’ascendance haïda, tsimshian et métisse européenne. Il mène le groupe et projet soul-pop Sister Says, il est un producteur artistique chez Full Circle: First Nations Performance et commissaire en musique pour le Talking Stick Festival et la série de concerts Múyuntstut ta Slúlum. En 2019, Robert a reçu le prix «Emerging Performing Arts Leader» décerné par l’Association canadienne des arts de la scène.

    En dehors de Full Circle et Sister Says, Robert est actuellement le bassiste électrique dans les projets SOLA, Logan et Nathan, un sound designer / performer / live looper dans la musique expérimentale Morag, You’re a Long Time Deid (2020), et fait partie de l’équipe artistique Indigifest (2019) et co-commissaire du concert Giving Voice (2017).

  • Linda Bouchard (Non-régional) (2018-aujourd’hui)

    J’ai assisté au dernier forum du RCMN et j’étais vraiment impressionné par l’espace ouvert qui est offert par ce rassemblement. Le CNMN crée un lieu dynamique pour cette scène des musiques nouvelles qui fluctue, change et se redéfinit constamment. Vu la taille de notre pays, une organisation comme le CNMN rassemble les gens de manière unique.

    Je suis honoré de siéger au conseil d’administration du RCMN. J’ai passé la grande partie de ma vie adulte aux États-Unis. J’ai continué d’être très actif au Canada et je me suis toujours senti profondément attaché à sa culture. Je crois que mon expérience en tant qu’expatriée pourrait apporter une perspective qui contribuera à l’organisation.

    Née à Val d’Or, au Québec, en 1957, Linda Bouchard vit à San Francisco depuis 1997. Au cours de sa carrière, elle a été compositrice, orchestratrice, chef d’orchestre, professeure et productrice. Ses œuvres ont été primées aux États-Unis et au Canada, notamment le Prix Opus du compositeur de l’année au Québec, le Concours de composition de Princeton, les Prix de composition de la SOCAN ainsi que des résidences à la Fondation Rockefeller, à Civitella Ranieri, à la Fondation Camargo, etc. La musique de Bouchard est enregistrée sur ECM en Allemagne; Linda a été compositrice en résidence à l’Orchestre du Centre national des Arts (1992-1995). Elle est la fondatrice de NEXMAP.org (une organisation d’éducation artistique à but non-lucratif basée à San Francisco) et directrice de 2005 à 2015. En 2015, Bouchard était artiste invitée au Banff Centre et a également reçu une bourse Fleck à la colonie d’artistes Leighton. Au printemps 2016, elle était professeur associé invité au département de musique de l’UC Berkeley.

    Au cours des dix dernières années, Linda a créé un travail multimédia tout en composant de la musique pour la salle de concert. Ses œuvres Murderous Little World, All Caps No Space et Identity Theft, interprétées en Amérique du Nord, ont connu un succès élogieux. À l’automne 2017, Linda a reçu une subvention pluriannuelle du Conseil des Arts du Canada dans le volet « Explorez et créez ». Son projet intitulé « Live Structures » se déroulera au cours des deux prochaines années.

  • André Cormier (Atlantique) (2018-aujourd’hui)

    La musique d’André Cormier a été présentée au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Nouvelle-Zélande. Il a composé des œuvres pour soliste, pour formations de chambre petites et grandes, pour l’opéra et la danse, et en collaboration avec des artistes visuels. Il a reçu des commandes d’une variété d’artistes du Canada, des États-Unis et de l’Europe. En 2008 André établis Éditions musique SISYPHE (www.emsis.ca) une maison d’édition dédier à la musique expérimentale. Il dirige ainsi sa branche interprétation, Ensemble Sisyphe. En 2011, après près de vingt ans sur la côte ouest partagée entre la Colombie-Britannique et la Californie, André a fait son retour dans l’est du Canada, d’abord à Montréal, puis à l’été 2012, il est retourné dans son Acadie natale. Aujourd’hui, André maintient un horaire chargé en tant que compositeur, exécutant des commandes et en présentation de ses œuvres, le tout dans le but de mieux comprendre ce qui rend son et silence si irrésistibles. Il trouve également l’accouplage du cacao et du sucre extrêmement intrigant.

  • Emily Doolittle (Non-régional) (2016-aujourd’hui)

    Je suis ravie d’entrer au conseil d’administration du RCMN à titre de membre ne représentant aucune région. Au cours de ma vie de compositrice, j’ai résidé dans plusieurs pays : Canada, États-Unis, Pays-Bas, Finlande, Allemagne et maintenant l’Écosse. Même si chacun de ces pays recèle des musiciens fantastiques qui ont de fabuleuses choses musicales à offrir, le temps que j’ai passé à l’extérieur du Canada m’a permis de comprendre à quel point la communauté canadienne des musiques nouvelles est unique en son genre. On y trouve une telle diversité d’approches, un si grand nombre de réseaux régionaux et nationaux forts et utiles, et surtout un réel sentiment d’être tous embarqués dans la même aventure. Chaque chose utile à l’un d’entre nous peut l’être à tous.

    À titre de membre du CA ne représentant pas une région, je m’intéresse aux moyens d’entretenir des liens entre les compositeurs et les interprètes canadiens résidant au Canada et ceux à l’étranger, afin de faire connaître les œuvres canadiennes dans le monde et d’encourager les collaborations internationales. Je m’intéresse aussi aux moyens permettant d’encourager les ensembles, les séries de concerts et les festivals à programmer à inclure, dans leur programmation, de nouvelles œuvres qui reflètent la diversité des compositeurs canadiens (sexe, origine ethnique, région, style, etc.). J’œuvrerai au RCMN au nom de tous les membres de la communauté des musiques nouvelles canadiennes.

    On a dit de la musique d’Emily Doolittle qu’elle est « magistrale » (Musical Toronto), « éloquente et efficace » (The Whole Note) et qu’elle « va droit au cœur » (The Whole Note). Mme Doolittle a reçu des commandes de l’Orchestre Métropolitain, Tafelmusik, Symphony Nova Scotia et de l’Ensemble contemporain de Montréal. Elle a reçu des bourses de Sorel Organization, du Conseil des arts du Canada, d’Opera America et de la Fulbright Foundation. Parmi ces projets récents, mentionnons : Seal Songs, une pièce de 30 minutes inspirée de la selkie, un personnage du folklore gaélique (il s’agit d’une commande de Paragon et du Voice Factory Youth Choir de Glasgow) ; un concerto pour le violoniste Calvin Dyck et le Vancouver Island Symphony ; et une résidence de composition de cinq mois au Max Planck Institute for Ornithology à Seewiesen, en Allemagne. Originaire de la Nouvelle-Écosse (Canada), Mme Doolittle a étudié à la Dalhousie University, à l’Indiana University, au Koninklijk Conservatorium et à Princeton. De 2008 à 2015, elle a fait partie du corps professoral du Cornish College of the Arts à Seattle. Elle vit actuellement à Glasgow, en Écosse.

    emilydoolittle.com
    https://www.facebook.com/EmilyDoolittleComposer/

  • Megumi Masaki (Prairies) (2016-aujourd’hui)

    C’est un honneur de siéger au conseil d’administration du RCMN en tant que représentant du Manitoba. Avant de revenir au Canada en 2006, j’ai passé 21 ans en tant que pianiste et pédagogue canadienne à Londres en Angleterre, à Boston, à Paris et à Francfort. À l’étranger, c’était une priorité pour moi de représenter, de défendre, de jouer et de collaborer sur ou de commander des œuvres musicales et multimédias canadiennes. Cela continue d’être ma passion et mon cheminement. Cependant, malgré la communauté artistique vivante et diversifiée de Brandon au Manitoba, où je vis depuis 13 ans, il peut être plus difficile pour les artistes des communautés rurales de rester en contact avec la communauté des musiques nouvelles nationale, qui se centre souvent sur les grandes villes canadiennes. Je me sens donc chanceuse de soutenir le travail du RCMN en vue de faire progresser l’accès, les connexions et les opportunités pour tous les nouveaux artistes musicaux et les nouveaux publics, des régions, des cultures et des langues différentes au Canada et pour les Canadiens partout dans le monde. Je souhaite apporter mon expérience de pianiste et d’interprète multimédia, vivant et travaillant au Canada et dans différents pays, ainsi que mes connaissances en enseignement, administration, réseautage et commissariat comme mes contributions au RCMN.

    « La profondeur de sa compréhension de la narration est sans précédent et sa capacité à traduire la composition musicale en quelque chose d’émotionnellement vif et vivant est tout à fait extraordinaire (The Wholenote 2018). »

    Megumi Masaki est active en tant que pianiste, artiste multimédia, pédagogue, chercheuse, chef d’orchestre et commissaire. L’innovation et l’étendue de son activité artistique, son tempérament dynamique et ses performances «captivantes et épanouissantes» (Fréttablaðið) lui donnent une réputation d’interprète de premier niveau pour la musique et les œuvres multimédias nouvelles. Elle se spécialise dans l’exploration de la manière dont le son, l’image, le texte et le mouvement peuvent être intégrés et interactifs dans des œuvres multimédias. Megumi collabore fréquemment avec des compositeurs, des plasticiens, des écrivains et des chorégraphes à des projets interdisciplinaires faisant appel aux nouvelles technologies pour élargir et recontextualiser la façon dont les œuvres de concert pour piano sont créées, interprétées et reçues. Plus de 40 piano, multimédia (piano / piano jouet / Roli Seaboard + électronique interactive et fixe + vidéo + texte + mouvement + instruments non conventionnels) et oeuvres de chambre ont été composés spécialement pour Megumi et elle a créé plus de 90 œuvres à travers le monde.


    Megumi se produit dans les principaux festivals et salles du monde, y compris le festival Sound Unbound du Barbican, le festival des musiques nouvelles de Shanghai, le festival Dark Music Days Reykjavik, l’Institut de recherche et de coordination en acoustique / musique de Paris (Ircam), le Drogheda Arts Festival Ireland, Bangor Festival de musique au pays de Galles, festival de musique nouvelle de Winnipeg, spectacle classique JUNOfest, festival des Journées mondiales de la musique nouvelle de l’ISCM, Festival international de musique de chambre d’Ottawa et Galerie nationale des arts d’Ottawa.

    Megumi est professeur de piano et directrice du New Music Ensemble et du New Music Festival à l’Université de Brandon. Elle est également membre du groupe interdisciplinaire Noiseborder Ensemble Windsor ON et de Slingshot-Kidõ Hartford CT, directrice artistique du Concours de musique national Eckhardt-Gramatté, membre du corps professoral du Casalmaggiore International Festival Italy, de l’université d’été de Chetham à Manchester en Angleterre, et du Banff Centre. Elle est régulièrement invitée à faire la programmation des festivals établis et des séries de concerts, et à donner des conférences et des masterclasses dans des universités à travers le monde, notamment l’Université Oxford, la Royal Academy, le Collège royal, Trinity Laban, l’Université de St Andrews, l’Université de York, l’Université de Mainz, UBC, Université Queen’s, Université nationale du Mexique, Conservatoire du Sichuan et Conservatoire Central de Beijing.

  • Pierre-Olivier Roy (QC) (2018-présent)

    Je suis toujours enthousiaste à l’idée de contribuer aux rayonnement des musiques nouvelles, et ce, dans tous les contextes. J’y participe tous les jour comme compositeur, directeur artistique et enseignant.

    Un organisme comme le RCMN est vital pour l’écosystème culturel dans lequel nos musiques évoluent. De nombreux enjeux doivent être discutés et des actions nécessitent d’être engagées. Mes expériences en création et en production d’événements y seront certainement mis à profit. Je souhaite fermement que la région de Québec, et que l’Est de la province, soit impliqués davantage dans les actions du réseau.

    Les projets du RCMN sont stimulants et le domaine musical est dynamique. C’est avec fierté que j’ai accepté de mettre l’épaule à la roue en siégeant sur le conseil d’administration.

     

    Pierre-Olivier Roy mène une carrière dans le domaine de la création de musiques nouvelles et de la production audio, principalement pour la musique d’art en concert, la musique à l’image et le design sonore. Son corpus d’œuvres compte de la musique de chambre (instrumentale et mixte) et des œuvres électroacoustiques. Dans son parcours récent, la musique mixte occupe une place de médium privilégié par le compositeur. En 2017, pour la qualité de son travail et de sa vision intégrant composition instrumentale et technologies musicales, Pierre- Olivier Roy a été en résidence de recherche pour la création d’une œuvre musicale interactive à la Chambre blanche. Son œuvree Machine musique, créée en collaboration avec SAGA, a été exposée au Musée de la civilisation entre avril et juin 2017.
    Il explore plus spécifiquement l’utilisation de technologies musicales dans le cadre de la création/composition de musique mixte en concert. Son œuvre Sous un ciel qui grafigne (guitare électrique, percussions, bandes, vidéo en direct et environnement immersif) a d’ailleurs été en nomination au Gala Opus dans la catégorie Concert de l’année – Québec et lauréat du prix Hommage aux créateurs membres de l’Université Laval en 2017. À l’été 2018, sont œuvre La fracture du temps – les temps multiples (20 percussionnistes et bandes en octophonie) a été créée sur la Place des festivals de Montréal dans le cadre de Rythmopolis.
    Pierre-Olivier Roy est très actif sur la scène musicale de Québec en musique nouvelle. Il assure depuis 2015 la direction générale et artistique de l’organisme E27 musiques nouvelles. Il enseigne actuellement à la Faculté de musique de l’Université Laval.

  • Anciens membres

    Jennifer Waring (ON) (Présidente, 2016-2019; Membre, 2014-16)
  • Jérôme Blais (Atlantique) (2012-2018)
  • Marc-Olivier Lamontagne (QC) (2016-2017)
  • Clemens Merkel (QC) (2017-aujourd’hui)
  • David Pay (BC) (2012-2019)
  • Jason Cullimore (SK) (2008-10)
  • Patrick Giguère (QC)(2018-2019)
  • Janice Jackson (Atlantique) (Secrétaire, 2008-12)
  • Brenda Cleniuk (Prairies) (Membre, 2017-2019)
  • Jennifer Butler (BC) (2016-2019)
  • Aimé Dontigny (QC) (2006)
  • Brent Lee (ON) (2011-14)
  • Heidi Ouellette (MB) (2012-16)
  • Cléo Palacio-Quintin (QC) (Trésorière, 2010-14)
  • Alain Perron (SK)(2010-2017)
  • Clark Ross (NF) (2006-08)
  • Ellen Waterman (ON) (2006-07)
  • Gayle Young (ON) (2006-08)
  • Jason van Eyk (ON)(2010-2011)
  • Jerry Pergolesi (ON) (2008-13)
  • Jim Hiscott (MB) (Secrétaire-trésorier 2006-08; Membre 2009-10)
  • Jim Montgomery (ON) (Secrétaire, 2012-16)
  • Joe Sorbara (ON) (2006-08)
  • John Gzowski (ON) (2008-12)
  • John Reid (AB et territoires nordiques) (2010-14)
  • Karen Sunabacka (MB) (2010-12)
  • Kathryn Ladano (ON) (Membre, 2016-aujourd’hui)
  • Kyle Brenders (ON) (Président, 2014-16; Membre, 2013-14)
  • Lawrence Cherney (ON) (2008-10)
  • Louise Campbell (QC) (Vice-Présidente, 2014-16; Membre, 2008-12)
  • Marianne Perron (QC) (2006-08)
  • Mireille Gagné (QC) (Vice-présidente, 2005-08; Trésorière, 2009-10)
  • Paul Cram (Atlantique) (2005-14)
  • Pauline Minevich (SK) (2006-07)
  • Randy Raine-Reusch (BC) (2010-12)
  • Roger Admiral (AB) (2005-10)
  • Ron Samworth (BC) (2006-08)
  • Sarah Albu (QC) (Membre, 2016-aujourd’hui)
  • Stacey Brown (QC) (Trésorière, 2014-16; Membre, 2012-14)
  • Therese Costes (MB) (2006-07)
  • Tim Brady (QC) (Membre, 2014-2017; Président, 2005-14)
  • Tina Pearson (BC) (Vice-présidente, 2008-12)