Deux gros changements chez FACTOR – par Tim Brady

Deux gros changements chez FACTOR

par Tim Brady

1er changement

Il y a trois ans, Patrimoine canadien a annulé le programme de subvention d’enregistrement dit de « musique spécialisée ». À ce moment, le ministre James Moore disait : « Nous avons déjà des programmes en place – adressez-vous à FACTOR et Musicaction » – mais pas au Conseil des arts du Canada.

FACTOR est l’homologue anglophone de Musicaction. Musication avait déjà certaines mesures en place pour l’enregistrement de la musique de création, mais FACTOR n’avait presque rien.

Donc, nous avons rencontré le président et l’équipe de FACTOR à Toronto et à Montréal; nous avons invité sa vice-présidente au FORUM 2012; nous avons rencontré des députés et les hauts dirigeants de Patrimoine canadien; nous avons organisé des téléconférences; et ainsi de suite.

Trois ans plus tard, FACTOR a ajouté la catégorie « Specialized/Experimental » à sa structure et l’organisme va constituer un jury spécifiquement pour cette musique. Il n’y a pas plus d’argent pour les disques, mais au moins le processus d’évaluation sera plus juste! De plus, FACTOR souhaite maintenant commanditer le prochain FORUM national du RCMN en 2014 à Calgary. On peut donc dire que les relations entre notre communauté et FACTOR, un subventionnaire majeur, se sont grandement améliorées.

FACTOR nous a pris au sérieux parce que nous représentons la TOTALITÉ du milieu. J’estime qu’il a fallu 100 heures de travail et 1 000 $ de frais de voyage pour faire ajouter deux mots (cruciaux!) sur un formulaire. Pour moi, il s’agit d’une petite victoire, mais d’une victoire quand même. Il semble donc que le but du RCMN, soit de faire des changements pour la musique de création, fonctionne sur le plan concret.

2e changement

FACTOR transforme ses modes de financement des enregistrements et d’évaluation des demandes, ce qui constitue un changement encore plus important. FACTOR réagit ici à la mort accélérée de l’industrie de la musique commerciale entraînée par les mp3, iTunes et YouTube (quoique notre voix ait aussi influencé l’issue). Il semble que tout le monde perde de l’argent, sauf les grosses vedettes (Justin Beiber et compagnie). De nos jours, même les groupes rock d’importance moyenne et les groupes indépendants n’arrivent plus à vendre des disques ou être rentables. Or, ce changement nous affectera, possiblement pour le mieux.

– La procédure de demande devient virtuelle (plus de papier), beaucoup plus conviviale (utilisateurs multiples) et permettra la mise à jour du dossier.

– Les ventes ne seront plus le seul moyen d’obtenir de l’argent pour les tournées, vidéos et autres programmes.

– On passe à un système de notation des artistes par leurs pairs.

– FACTOR accordera dorénavant des bourses, non plus des prêts.

Pour en savoir plus, communiquez avec FACTOR. Nous vous recommandons aussi de demander à FACTOR d’ajouter votre nom à sa liste de jurés en musique « spécialisée/expérimentale ». Visitez cette page (en anglais seulement) pour en savoir plus.

 

Adress URL directe : Deux gros changements chez FACTOR
15e édition Bulletin du RCMN – janvier 2013