Conférencier invité

Kyle Gann

Le compositeur Kyle Gann (Dallas, Texas, 1955) est également critique de musiques nouvelles au Village Voice (1986-2005). Il enseigne l’histoire de la musique et la théorie musicale au Bard College depuis 1997. Il est l’auteur deThe Music of Conlon Nancarrow (Cambridge University Press, 1995) etAmerican Music in the 20th Century (Schirmer Books, 1997). Il est sur le point de publier une anthologie de ses chroniques dans le Village Voice sous le titre Music Downtown (University of California Press).

M. Gann a étudié la composition auprès de Ben Johnston, Morton Feldman et Peter Gena. Souvent microtonale, sa musique utilise jusqu’à 37 notes à l’octave. Son vocabulaire rythmique se fonde sur plusieurs tempi successifs et simultanés, résultat de ses recherches sur les musiques de trois tribus amérindiennes: les Hopis, les Zuñis et les Pueblos. Ses œuvres ont été programmées par les festivals New Music America, Bang on a Can et Spoleto. Il recevait en 1994 une commande de Music in Motion pourAstrological Studies. Il a été récipiendaire de la bourse pour artiste individuel du National Endowment for the Arts en 1996-1997. À la suite d’une commande de l’Indianapolis Symphonic Choir en 2001, il a composé Transcendental Sonnets, œuvre de 35 minutes pour chœur et orchestre. Il travaille actuellement à une trilogie d’opéras microtonaux de chambre, The Hudson River Trilogy, en collaboration avec le librettiste Jeffrey Sichel. La création du premier opéra, Cinderella’s Bad Magic, a eu lieu à Moscou et à Saint-Pétersbourg.

Gann a aussi enseigné dans les institutions suivantes: Columbia University, Brooklyn College, School of Art Institute of Chicago et Bucknell University. Il a rédigé au-delà de 2000 articles pour plus de 35 publications, dont des études spécialisées sur La Monte Young (dans Perspectives of New Music), Henry Cowell, Mikel Rouse, ainsi que d’autres compositeurs américains. On peut le lire régulièrement dans le magazine Chamber Music, ainsi que dans le New York Times. Il a d’ailleurs reçu deux prix en critique musicale: le Stagebill (1999) et le Deems-Taylor (2003). L’étiquette Monroe Street a publié son disque compact Custer’s Ghost en 1999. Quatre ans plus tard, l’American Music Center lui a décerné sa «Letter of Distinction», également remise à Steve Reich, Wayne Shorter et George Crumb.

Son blogue PostClassic est en ligne depuis août 2004.