Forum 2009

Développement d’auditoire, musique nouvelle et éducation : bâtir notre avenir

Les 27 et 28 février 2009 dès 8h15 à Mont­réal. Des invi­tés et un fes­ti­val épous­tou­flant, des enjeux impor­tants : le déve­lop­pe­ment du public et l’éducation musicale.

Voi­ci le dépliant et for­mu­laire d’inscription (pdf) pour le Forum 2009.

En col­la­bo­ra­tion avec le Fes­ti­val inter­na­tio­nal Montréal/Nouvelles Musiques (MNM).

*** Mise à jour : si vous n’avez pas encore payé vos frais d’inscription, nous sug­gé­rons que vous les payiez en arri­vant au Forum le matin du 27 février. SVP — si pos­sible, avi­sez-nous de votre inten­tion d’assister au Forum pour que nous puis­sions pré­pa­rer votre admis­sion à l’avance — admin@reseaumusiquesnouvelles.ca (Emi­ly Hall).

Tarifs

Membres (du RCMN, du CMC, de CLC, de l’ACEM, de la FAMEQ et de l’AEMQ):

  • 65 $ — les 2 jours
  • 35 $ — 1 jour

Non-membres :

  • 110 $ — les 2 jours
  • 60 $ — 1 jour

L’inscription com­prend le dîner sur place (buf­fet) et des billets pour assis­ter aux concerts du Fes­ti­val inter­na­tio­nal Montréal/Nouvelles Musiques suivants :

Mer­ci de réser­ver vos billets en télé­pho­nant au 514–843-9305 poste 301, ou par cour­riel, à hmouawad@smcq.qc.ca.

Lieu de la conférence

Salle mul­ti­mé­dia
Conser­va­toire de musique de Montréal
4750, ave­nue Henri-Julien
Mont­réal (Qué­bec) H2T 2C8

Plan de la ville

Pour vous aider, veuillez consul­ter la carte Google. Vous y trou­ve­rez des indi­ca­tions à la fois pour l’Hôtel Place Dupuis et le lieu du Forum (le Conser­va­toire). Les deux endroits sont très rap­pro­chés et peuvent être rejoints à pied, par métro (ligne orange): métro Mont-Royal pour le Conser­va­toire, et métro Ber­ri-UQAM pour l’Hôtel Place Dupuis.

 

  • Horaire des activités

    Vendredi 27 février

    8h15 — 9h00 Ins­crip­tion
    9h00 — 9h30 Ouver­ture / Accueil
    Tim Bra­dy, Pré­sident, RCMN
    Gaé­tan Bell, Pré­sident, FAMEQ
    Allan Bell, Pré­sident, CMC
    Pier­rette Gin­gras, Direc­trice géné­rale, SMCQ
    9h30 — 10h00 Confé­rence — Sur la musique, la socié­té et l’enseignement — R Mur­ray Scha­fer, confé­ren­cier invité
    10h00 — 10h25 Pause
    10h25 — 10h45 Démons­tra­tion no 1 — Orchestre de chambre FACE — Chef d’orchestre, Theo­do­ra Sta­tho­pou­los (Mont­réal)
    10h45 — 11h15 Expé­rience no 1 — Déve­lop­pe­ment de l’auditoire des musiques de création
    Nan­cy Evans — Direc­trice de l’éducation, Bir­min­gham Contem­po­ra­ry Music Group (RU)
    11h15 — 11h45 Por­trait no 1 — Musiques nou­velles dans le pay­sage cho­ral canadien
    Patri­cia Abbott — Direc­trice géné­rale de l’Association des com­mu­nau­tés cho­rales cana­diennes (Mont­réal)
    11h45 — 12h00 Démons­tra­tion no 2 — Concer­to Del­la Don­na — chef de chœur, Iwan Edwards
    12h00 — 13h30 Repas du midi (inclus avec l’inscription)
    13h30 — 14h30 Table Ronde no 1 — Ensei­gne­ment des musiques nou­velles — la clé de l’avenir
    Modé­ra­trice : Louise Camp­bell, cla­ri­ne­tiste / édu­ca­trice / membre du conseil d’administration du CNMN
    Mary Dinn — Pré­si­dente, Asso­cia­tion cana­dienne des musi­ciens édu­ca­teurs (St John’s)
    Iwan Edwards — Direc­teur artis­tique, Concer­to Del­la Don­na (Mont­réal)
    Taw­nie Olson — Pro­fes­seure de com­po­si­tion, ACES Edu­ca­tio­nal Cen­ter for the Arts (New Haven, USA)
    Vale­rie Peters — Pro­fes­seure d’éducation musi­cale, Uni­ver­si­té Laval (Qué­bec)
    Theo­do­ra Sta­tho­pou­los — Pré­si­dente, QMEA / Pro­fes­seure de musique, FACE (Mont­réal)
    14h30 — 14h45 Por­trait no 2 — Déve­lop­pe­ment de l’auditoire pour les orchestres
    Kathe­rine Car­le­ton — Direc­trice géné­rale, Orchestres Cana­da (Toron­to)
    14h45 — 15h00 Por­trait no 3 — La créa­tion musi­cale en milieu sco­laire au Québec.
    Vale­rie Peters — Pro­fes­seure d’éducation musi­cale, Uni­ver­si­té Laval (Qué­bec)
    15h00 — 15h30 Pause
    15h30 — 15h45 Expé­rience no 2 — Hom­mage à Vivier
    Pier­rette Gin­gras — Direc­trice géné­rale, SMCQ (Mont­réal)
    15h45 — 16h00 Expé­rience no 3 — Music From Scratch
    Jer­ry Per­go­le­si — Direc­teur artis­tique, Contact Contem­po­ra­ry Music (Toron­to)
    16h00 — 16h30 Expé­rience no 4 — Créa­tion musi­cale et collectivité
    Gilles Mot­tet — Com­po­si­teur / Direc­teur, Pour­quoi pas… co-inci­dence ? (Nice)
    16h30 — 17h30 Table Ronde no 2 — Déve­lop­pe­ment de l’auditoire : stra­té­gies pour les musiques nouvelles
    Modé­ra­trice : Patri­cia Abbott — Direc­trice géné­rale de l’Association des com­mu­nau­tés cho­rales cana­diennes (Mont­réal)
    René Bosc — Com­po­si­teur / Chef de la musique, Radio-France (Paris)
    Coat Cooke — Direc­teur artis­tique, New Orches­tra Work­shop Socie­ty (Van­cou­ver)
    Nan­cy Evans — Direc­trice de l’éducation, Bir­min­gham Contem­po­ra­ry Music Group (RU)
    Matt Hai­mo­vitz — Vio­lon­cel­liste / Pro­fes­seur, Uni­ver­si­té McGill (Mont­réal)
    Alex Pauk — Com­po­si­teur / Direc­teur musi­cal et Chef d’orchestre, Esprit Orches­tra (Toron­to)

    Samedi 28 février

    8h30 — 9h00 Ins­crip­tion
    9h15 — 9h45 Por­trait no 4 — Por­trait du réper­toire de musique cana­dienne pour les jeunes
    Eli­za­beth Bihl — Direc­trice géné­rale, bureau natio­nal du Centre de musique cana­dienne (Toron­to)
    Mireille Gagné — Direc­trice, CMC Qué­bec (Mont­réal)
    9h45 — 10h00 Expé­rience no 5 — Com­po­ser pour les jeunes musi­ciens : des expé­riences auprès d’harmonies et de cho­rales scolaires
    Allan Bell — Com­po­si­teur / Pro­fes­seur, Uni­ver­si­té de Calgary
    10h00 — 10h15 Expé­rience no 6 — Com­po­ser avec des jeunes musiciens
    Taw­nie Olson — Pro­fes­seure de com­po­si­tion, ACES Edu­ca­tio­nal Cen­ter for the Arts (New Haven, USA)
    10h15 — 10h30 Démons­tra­tion no 3 — L’oreille pense et l’enseignement de l’improvisation dans les écoles secondaires
    Dou­glas Frie­sen — Ensei­gnant en musique, Rose­dale Heights School of the Arts (Toron­to)
    10h30 — 11h00 Pause
    11h00 — 12h00 Table Ronde no 3 — Les musiques nou­velles, ensei­gne­ment et socié­té : un lien critique
    Modé­ra­trice : Hélène Lali­ber­té — Conseillère à l’exécutif, FAMEQ
    Claude de Grand­pré — Direc­teur artis­tique, Théâtre Hec­tor-Char­land (L’Assomption)
    Raf­fi Arme­nian — Direc­teur, Conser­va­toire de musique de Montréal
    Emma­nuel Bigand — Pro­fes­seur de psy­cho­lo­gie cog­ni­tive, Ins­ti­tut Uni­ver­si­taire de France / Direc­teur LEAD (Dijon)
    R Mur­ray Scha­fer — Com­po­si­teur et Spé­cia­liste en péda­go­gie musi­cale (Indian River)
    12h00 — 12h15 Expé­rience no 7 — L’importance de l’éducation musi­cale dans la classe
    Ann La Plante — Direc­trice géné­rale, Alliance for Cana­dian New Music Projects
    12h15 — 13h30 Repas du midi (inclus avec l’inscription)
    13h30 — 14h00 Por­trait no 5 — Les musiques nou­velles et les réseaux de diffiseurs
    Bar­ba­ra Scales — Pré­si­dente et Direc­trice géné­rale, Lati­tude 45 Arts Pro­mo­tion Inc (Mont­réal)
    Ange­la Drain­ville-Ashick — Direc­trice, CAPACOA / Direc­trice géné­rale, Clas­sic Theatre (Cobalt)
    14h00 — 14h30 Démons­tra­tion no 4 — Tech­no­lo­gie des musiques nouvelles
    Blue Yeti — Magno­lya Roy et Jean-Michel Cou­tu­rier (France)
    14h30 — 14h45 Démons­tra­tion no 5 — Musicolateur
    Félix Bois­vert — Com­po­si­teur (Mont­réal)
    14h45 — 15h15 Pause
    15h15 — 16h15 Plé­nière — Résu­mé du Forum 2009, Forum 2010 à Vancouver
    16h15 — 16h45 Assem­blée géné­rale du RCMN
  • Conférenciers

    Patri­cia Abbott

    Patricia Abbott

    Directrice générale, Association des communautés chorales canadiennes

    www.choralcanada.org

    Patri­cia Abbott est la Direc­trice géné­rale de l’Association des com­mu­nau­tés cho­rales cana­diennes (ancien­nemnt l’Association des chefs de chœur cana­diens). Diplô­mée de l’Université McGill, où elle a fait une maî­trise en péda­go­gie vocale, Madame Abbott dirige plu­sieurs cho­rales à Mont­réal et dans la région. Elle a par­ta­gé sa pas­sion et ses connais­sances de la musique cho­rale cana­dienne dans des ate­liers, congrès et fes­ti­vals à tra­vers le Cana­da, aux États-Unis, en Europe et en Argen­tine. Madame Abbott est éga­le­ment membre du comi­té artis­tique du Fes­ti­val inter­na­tio­nal Poly­fol­lia en Nor­man­die, France, et du comi­té de redac­tion du pres­ti­gieux Cho­ral Jour­nal publié par la Ame­ri­can Cho­ral Direc­tors Association.

    Raf­fi Armenian

    Raffi Armenian

    Directeur, Conservatoire de musique de Montréal

    www.conservatoire.gouv.qc.ca

    Né en Égypte de parents armé­niens, c’est dans son pays d’origine que Raf­fi Arme­nian s’initie à la musique en com­men­çant l’étude du pia­no. À 15 ans, il donne déjà son pre­mier concert avec l’Orchestre sym­pho­nique du Caire. En 1962, il pour­suit et ter­mine ses études de pia­no à l’Académie de musique de Vienne et obtient, en 1968, un diplôme de pia­no, de direc­tion d’orchestre et de com­po­si­tion. Ses maîtres sont Bru­no Seidl­ho­fer, Hans Swa­rows­ky, Rhein­hold Schmid, Alfred Uhl et Fer­di­nand Gross­mann. Depuis le début de sa car­rière, Raf­fi Arme­nian s’est inté­res­sé tour à tour à la direc­tion d’orchestre, à l’opéra et à la musique de chambre. Direc­teur musi­cal de l’Orchestre de Kit­che­ner-Water­loo, de 1971 à 1992, il est fré­quem­ment appe­lé à diri­ger les grands orchestres cana­diens, dont l’Orchestre sym­pho­nique de Mont­réal. En tant que direc­teur artis­tique du Cana­dian Cham­ber Ensemble, il a effec­tué plu­sieurs tour­nées qui l’ont mené suc­ces­si­ve­ment en Europe et en Amé­rique latine. Depuis 1981, il enseigne la direc­tion d’orchestre au Conser­va­toire de musique de Mont­réal en plus d’y diri­ger l’Orchestre sym­pho­nique. Le 12 mai 2008, Raf­fi Arme­nian devient le direc­teur du Conser­va­toire de musique de Mont­réal (CMM). L’arrivée d’un musi­cien dou­blé d’un chef d’orchestre recon­nu, à la tête du CMM, est d’autant plus réjouis­sante que mon­sieur Arme­nian met à pro­fit plus de 25 ans d’expérience des milieux de la for­ma­tion musi­cale de haut niveau, ce qui lui per­met de bien appré­cier la posi­tion par­ti­cu­lière du Conser­va­toire dans l’enseignement supé­rieur de la musique.

    Allan Bell

    Allan Bell

    Compositeur / Professeur, Calgary University

    Allan Gor­don Bell a com­po­sé pour ins­tru­ments solistes, for­ma­tions de chambre, orchestre, har­mo­nie et médias élec­troa­cous­tiques. Ses œuvres ont été exé­cu­tées par l’Orchestre du Centre natio­nal des Arts, l’Orchestre sym­pho­nique de Mont­réal, l’Orchestre phil­har­mo­nique de Cal­ga­ry, l’Esprit Orches­tra, le Van­cou­ver Sym­pho­ny Orches­tra, l’Edmonton Sym­pho­ny Orches­tra, le Qua­tuor à cordes Orford, les ensembles des New Music Concerts à Toron­to, Array­mu­sic et la Socié­té de musique contem­po­raine du Qué­bec. Bell est pro­fes­seur de musique à l’Université de Cal­ga­ry et membre de la SRC : Les Aca­de­mies des arts, des let­ters et des science du Cana­da. De 1984 à 1988 et de 2007 à aujourd’hui, il a pré­si­dé le Conseil d’administration natio­nal du Centre de musique canadienne.

    Eli­za­beth Bihl

    Elizabeth Bihl

    Directrice générale, Centre de musique canadienne

    www.musiccentre.ca

    Eli­sa­beth Bihl est la direc­trice géné­rale du Centre de musique cana­dienne et de ses cinq bureaux régio­naux, qui repré­sentent et des­servent 700 Com­po­si­teurs agréés. Depuis 2000, elle pilote le pro­jet ambi­tieux de mise à jour de l’infrastructure tech­no­lo­gique du CMC, qui vise amé­lio­rer les ser­vices aux com­po­si­teurs, aux inter­prètes et aux autres clients du Centre. Eli­sa­beth a plus de 20 ans d’expérience dans la ges­tion des orga­nismes cultu­rels et les stra­té­gies de relance. Elle a occu­pé des postes de direc­tion dans des ins­ti­tu­tions telles que le Centre natio­nal des arts du Cana­da, le Conseil des arts du Cana­da et la Gale­rie natio­nale du Cana­da. Eli­sa­beth a sié­gé à plu­sieurs conseils d’administration, notam­ment à l’IAMIC (Asso­cia­tion of Inter­na­tio­nal Music Infor­ma­tion Centres), au CMPA (Cana­dian Music Publi­shers Asso­cia­tion) et à l’ACE (Asso­cia­tion of Cultu­ral Exe­cu­tives). Elle est aus­si membre fon­da­trice du Artists Research Stee­ring Com­mit­tee et du Crea­tors Copy­right Coa­li­tions, en plus de pro­non­cer régu­liè­re­ment des confé­rences sur des sujets liés à la culture au Cana­da et à tra­vers le monde.

    Blue Yeti

    Blue Yeti

    Magnolya Roy et Jean-Michel Couturier

    Blue Yeti : www.blueyeti.fr | Jean-Michel Cou­tu­rier : www.jmc.blueyeti.fr

    Jean-Michel Cou­tu­rier est à la fois musi­cien et scien­ti­fique : com­po­si­teur en musique élec­troa­cous­tique, il est éga­le­ment spé­cia­liste en concep­tion de sys­tèmes inter­ac­tifs et en luthe­rie numé­rique. Ses tra­vaux de recherche s’inscrivent dans les domaines for­te­ment plu­ri­dis­ci­pli­naires que sont l’informatique musi­cale et l’interaction homme-machine. Magno­lya Roy est créa­trice dans le domaine des arts gra­phiques et ingé­nieur. Blue Yeti est né en 2007 et conçoit aujourd’hui des dis­po­si­tifs inter­ac­tifs mul­ti­mé­dia pour des usages cultu­rels, édu­ca­tifs et artistiques.

    Félix Boisvert

    Compositeur

    D’abord com­po­si­teur élec­troa­cous­tique, Félix Bois­vert est aus­si mul­ti ins­tru­men­tiste et s’intéresse par­ti­cu­liè­re­ment aux lan­gages ryth­miques. Depuis quelques années, il déve­loppe un pro­jet où jeu cor­po­rel, musique et vidéo s’allient pour créer un lan­gage sin­gu­lier. Sa créa­ti­vi­té l’amène vers le ciné­ma, le cirque, la danse et les arts de la marion­nette. Pas­sion­né de péda­go­gie, il enseigne la créa­tion sonore aux jeunes grâce au Musi­co­la­teur, qu’il a par­ti­ci­pé à développer.

    René Bosc

    Compositeur / Chef de la musique, Radio-France

    À la suite de ses débuts de chef d’orchestre à Mont­pel­lier en 1993, René Bosc se voit confier les concerts de musique contem­po­raine du Fes­ti­val de Radio France et Mont­pel­lier par René Koe­ring. Il dirige l’Ensemble Dia­go­nales, l’Orchestre Natio­nal de Mont­pel­lier, ECM2, les Per­cus­sions de Stras­bourg, les Solistes de Mos­cou, l’Orchestre Natio­nal de Jazz, les Per­cus­sions « Tam­bu­co » du Mexique, le bal­let Ocean (Merce Cun­nin­gham Dance Com­pa­ny) ain­si que des solistes tels que Fazil Say, Didier Lock­wood et Fran­çois-René Duchâble. Par­mi les nom­breux com­po­si­teurs lui ayant dédié leurs œuvres, on peut citer Phi­lippe Her­sant (Concer­to de vio­lon) et Hans Wer­ner Henze (Upu­pa, créé à Salz­bourg en 2003). En 2001, il a été nom­mé délé­gué artis­tique de la créa­tion à Radio France et direc­teur artis­tique du Fes­ti­val Pré­sences. Lors de la sai­son 2007/2008, les délé­gués des radios du monde entier réunis en sep­tembre 2007 à Vérone lui décernent en tant que pro­duc­teur le Prix Ita­lia sui­vi des deux grands prix de la Tri­bune Inter­na­tio­nale des Com­po­si­teurs attri­bués à Dublin en juin 2008. Jamais aupa­ra­vant un pro­duc­teur de musique contem­po­raine n’avait obte­nu ces 3 récom­penses la même année.

    Katherine Carleton

    Directrice générale, Orchestres Canada

    www.oc.ca

    Kathe­rine Car­le­ton est direc­trice géné­rale d’Orchestres Cana­da depuis juillet 2005. Elle a tra­vaillé pen­dant plus de vingt ans comme ensei­gnante, artiste inter­prète, agent de sub­ven­tions, ges­tion­naire d’orchestre et experte-conseil à Toron­to, Kit­che­ner, Mis­sis­sau­ga, King­ston et Hali­fax. Elle détient un bac­ca­lau­réat en musique (inter­pré­ta­tion) de l’Université de Toron­to et une maî­trise en ges­tion de l’Université McGill, qu’elle a obte­nue dans le cadre du pro­gramme nova­teur McGill-McCon­nell à l’intention des lea­ders du sec­teur béné­vole natio­nal. En juin 2006, elle a ache­vé le pre­mier ins­ti­tut des direc­teurs géné­raux, un pro­gramme mixte offert par la May­tree Foun­da­tion et la Schu­lich School of Busi­ness de l’Université York.

    Coat Cooke

    Coat Cooke

    Directeur artistique, New Orchestra Workshop Society (Vancouver)

    www.coatcooke.com | www.noworchestra.com

    Coat Cooke est le fon­da­teur et le direc­teur du renom­mé NOW Orches­tra, avec qui il a fait des tour­nées au Cana­da, en Europe et aux Etats-Unis. Il est un des saxo­pho­nistes, com­po­si­teurs et impro­vi­sa­teurs les plus inven­tifs du Cana­da, et ses pro­jets incluent des col­la­bo­ra­tions avec la mul­ti­mé­dia, la danse, l’électronique, la vidéo et le ciné­ma. Il a entre autres tra­vaillé avec plu­sieurs artistes inter­na­tio­naux, dont George Lewis, Wada­da Leo Smith, Ros­coe Mit­chell, Mari­lyn Cris­pell, en plus d’artistes cana­diens tels que Paul Plim­ley, Diane Labrosse, Pierre Tan­guay, Mar­tin Tétreault, et John Oswald.

    Concer­to Del­la Donna

    Concerto Della Donna

    www.concertodelladonna.ca

    Concer­to Del­la Don­na (CDD) est un groupe dyna­mique de jeunes chan­teurs éta­blis à Mont­réal, sous la direc­tion de Iwan Edwards. CDD inter­prète une gamme éten­due d’œuvres tra­di­tion­nelles, clas­siques et contem­po­raines, en accor­dant une place par­ti­cu­lière aux com­po­si­teurs cana­diens et aux femmes com­po­si­teurs. L’ensemble a pour objec­tif d’offrir des pres­ta­tions empreintes d’émotions de réper­toire sérieux et allègre, révé­lant la force et la beau­té des voix des jeunes femmes tout en mariant la pré­ci­sion et la pro­fon­deur de l’interprétation. Depuis sa fon­da­tion en 2002, CDD a été très actif sur la scène artis­tique : l’ensemble s’est méri­té un grand nombre de prix natio­naux et inter­na­tio­naux, et a col­la­bo­ré avec des musi­ciens de renom tels que Kent Naga­no et l’OSM, le St. Law­rence Choir, la CBC, et l’Union Euro­péenne de Radio-Télé­vi­sion. Leur deuxième enre­gis­tre­ment, « Sis­ters », com­pre­nant des œuvres de femmes com­po­si­teurs, a été lan­cé en mars 2006. EN plus de leur sai­son régu­lière à Mont­réal, CDD a fait des tour­nées dans l’Est Cana­dien, à Otta­wa, à Wales, et, en juin pro­chain, ira se faire entendre en Ser­bie et Croatie.

    Claude de Grandpré

    Claude de Grandpré

    Directeur général et artistique, Corporation Hector-Charland

    www.hector-charland.com

    Direc­teur géné­ral et artis­tique de la Cor­po­ra­tion Hec­tor-Char­land depuis 1996, Claude de Grand­pré fut l’un des chefs d’orchestre de la construc­tion et de la consé­cra­tion d’un théâtre à voca­tion plu­ri­dis­ci­pli­naire. Cette salle de 664 places dif­fuse aujourd’hui au-delà de 350 évé­ne­ments annuels dont la copro­duc­tion d’un théâtre d’été, la tenue d’un fes­ti­val dédié au théâtre de créa­tion, ain­si que plu­sieurs actions signi­fi­ca­tives en musique, danse contem­po­raine, chan­son et spec­tacles sco­laires. Le Théâtre Hec­tor-Char­land a vu son tra­vail récom­pen­sé par deux Félix, ain­si que le prix de dif­fu­seur de l’année décer­né à la Bourse RIDEAU en 2006. Déten­teur d’un bac­ca­lau­réat en musique, M. de Grand­pré est éga­le­ment pré­sident de la Danse sur les routes du Qué­bec et membre du conseil d’administration de CAPACOA. Son exper­tise et la diver­si­té de ses connais­sances cultu­relles contri­buent au suc­cès d’un pro­jet qui conti­nue de gran­dir et de s’épanouir au fil des années.

    Mary Dinn

    Mary Dinn

    Présidente, L’association canadienne des musiciens éducateurs (ACME)

    www.cmea.ca

    Mary Dinn est une doyenne dans le domaine de l’éducation musi­cale, ayant mis sur pieds notam­ment le pro­gramme musi­cal pro­vin­cial K‑12 à Terre-Neuve et au Labra­dor, dans des classes, des chœurs, des har­mo­nies et ensemble à cordes. Depuis les 20 der­nières années, Mary a été acti­ve­ment impli­quée dans la com­mu­nau­té musi­cale, tant à l’échelle régio­nale que natio­nale. Elle a occu­pé plu­sieurs postes de direc­tion sur des conseils régio­naux et pro­vin­ciaux de la NLTA (New­found­land and Labra­dor Tea­chers’ Asso­cia­tion), et sur le comi­té natio­nal de l’Association cana­dienne des musi­ciens édu­ca­teurs, où elle est occupe pré­sen­te­ment le poste de pré­si­dente. Mary Dinn tra­vaille actuel­le­ment au Dépar­te­ment de l’éducation de Terre-Neuve et du Labra­dor, en tant que spé­cia­liste de déve­lop­pe­ment de pro­grammes en musique et beaux-arts, et membre de l’équipe de direc­tion de la stra­té­gie artis­tique et cultu­relle K‑12 de la province.

    Nicole Doucet

    Directrice, Division des disciplines artistiques — Conseil des Arts du Canada

    www.conseildesarts.ca

    Mme Nicole Dou­cet a consa­cré toute sa car­rière pro­fes­sion­nelle aux arts. Elle a été nom­mée direc­trice de la Divi­sion des dis­ci­plines artis­tiques au Conseil des Arts du Cana­da le 11 février 2008. Comme direc­trice des dis­ci­plines artis­tiques, Mme Dou­cet est res­pon­sable de la ges­tion du déve­lop­pe­ment et du fonc­tion­ne­ment des pro­grammes de sub­ven­tions du Conseil des Arts à l’appui des artistes et orga­nismes artis­tiques cana­diens. De 2005 à 2008, elle a été Direc­trice de la musique et de la danse au Conseil des arts et des lettres du Qué­bec (CALQ) et de 2002 à 2005, elle a aus­si occu­pé le poste de Direc­trice du théâtre, des arts mul­ti­dis­ci­pli­naires et des arts du cirque au CALQ. Avant d’arriver au CALQ en 2002, Mme Dou­cet, titu­laire d’un bac­ca­lau­réat en arts visuels de l’Université d’Ottawa, a été admi­nis­tra­trice de plu­sieurs com­pa­gnies de théâtre fran­çais, incluant Théâtre-Action, à Otta­wa, et le Théâtre de Quat’Sous, à Mont­réal et a consa­cré près de dix ans à la ges­tion de la Mai­son Théâtre, asso­cia­tion située à Mont­réal et vouée à la dif­fu­sion et au rayon­ne­ment du théâtre auprès de jeunes publics.

    Angela Drainville-Ashick

    Directrice, CAPACOA / Directrice générale, Classic Theatre

    www.capacoa.ca | www.classictheatre.net

    Ange­la Drain­ville-Ashick est membre de l’Association cana­dienne des orga­nismes artis­tiques (CAPACOA). Pré­sen­tant acti­ve­ment tous les genres musi­caux dans des régions rurales depuis 2000, Drain­ville-Ashick porte un inté­rêt par­ti­cu­lier à la pro­mo­tion et au déve­lop­pe­ment d’activités ari­tis­tiques et d’artistes can­diens par l’éducation. Elle est pré­sen­te­ment Direc­trice géné­rale du Clas­sic Theatre à Cobalt.

    Iwan Edwards

    Iwan Edwards

    Chef, Concerto Della Donna

    www.concertodelladonna.ca

    Ori­gi­naire du pays de Galles, Iwan Edwards se spé­cia­lise en direc­tion cho­rale depuis son arri­vée au Cana­da en sep­tembre 1965. Ses pres­ta­tions à titre de chef de chœur, de pro­fes­seur, de juge de com­pé­ti­tions et d’animateur d’ateliers lui ont valu une répu­ta­tion inter­na­tio­nale. M. Edwards est le fon­da­teur du Chœur Saint-Laurent, un ensemble mixte de 110 voix, et de plu­sieurs autres chœurs dont le F.A.C.E. Treble Choir, Concer­to Del­la Don­na, le Chœur des enfants de Mont­réal, ain­si que le Chœur de chambre du Cana­da (un chœur mixte pro­fes­sion­nel d’envergure natio­nale). Il a col­la­bo­ré avec plu­sieurs autres cho­rales cana­diennes pres­ti­gieuses, qui l’ont mené à tra­vailler avec divers orchestres sym­pho­niques et chefs de renom. Les chœurs et groupes de musi­ciens qu’il dirige voyagent sou­vent au Cana­da, aux États-Unis et en Europe._En 2001, pour se consa­crer entiè­re­ment à ses acti­vi­tés cho­rales, il pre­nait sa retraite de l’Université McGill, où il avait ensei­gné pen­dant plu­sieurs années en plus de diri­ger le dépar­te­ment de musique cho­rale. En mai 2007, Iwan Edwards pre­nait sa retraite du poste de direc­teur du Chœur de l’Orchestre sym­pho­nique de Mont­réal après 21 ans de ser­vice. Iwans Edwards a reçu plu­sieurs prix, dont les plus pres­ti­gieux sont l’Ordre du Cana­da pour son dévoue­ment remar­quable dans le domaine des arts, en mai 1995, et la Médaille du jubi­lé de la Reine, en 2002.

    Nan­cy Evans

    Nancy Evans

    Directrice de l’éducation, Birmingham Contemporary Music Group

    www.bcmg.org.uk

    Nan­cy Evans est direc­trice de l’éducation pour le Bir­min­gham Contem­po­ra­ry Music Group, tout en consa­crant du temps, en tant que musi­cienne, à l’éducation musi­cale pour débu­tants. Elle a obte­nu une maî­trise à l’Université de York dans le pro­gramme Com­mu­ni­ty Music. Nan­cy a été nom­mée pre­mière direc­trice de l’éducation au BCMG en 2000, et a déve­lop­pé de vastes pro­grammes d’apprentissage des­ti­nés à ini­tier des per­sonnes de tous les âges et de tous les niveaux à la créa­tion et à l’interprétation de musiques nou­velles. Nan­cy a conçu et diri­gé des pro­grammes d’éducation musi­cale pour débu­tants à tra­vers le Royaume-Uni, y com­pris pour le Lon­don Sym­pho­ny Orches­tra et le Royal Liver­pool Phil­har­mo­nic Orches­tra. Elle est l’auteur de Tuning in to Chil­dren, un cahier de for­ma­tion publié par Youth Music qui appuie le tra­vail des orchestres dans les centres pour enfants.

    Dou­glas Friesen

    Douglas Friesen

    Enseignant en musique, Rosedale Heights School of the Arts

    www.creative-ed.ca

    Après avoir com­plé­té des études en musique et en édu­ca­tion à l’Université de Bran­don, Doug Frie­sen s’est ins­tal­lé à Toron­to. Il a alors obte­nu un poste à la Rose­dale Heights School of the Arts où il enseigne tou­jours aujourd’hui, et où il applique des modèles d’éducation ins­pi­rés des tra­vaux de R. Mur­ray Scha­fer et de John Zorn. En tant que musi­cien, il a joué pour Dave Bidi­ni et Ron Sexs­mith, entre autres. En 2008, Doug a ter­mi­né une maî­trise en Édu­ca­tion musi­cale à l’Université de Toron­to, axée sur l’improvisation, la créa­ti­vi­té et la com­mu­nau­té. Il a diri­gé des ate­liers sur l’enseignement de l’improvisation pour les étu­diants de niveau col­lé­gial et universitaire.

    Mireille Gagné

    Mireille Gagné

    Directrice, Centre de musique canadienne au Québec

    www.cmcquebec.ca

    Mireille Gagné pos­sède une Licence en Droit et une maî­trise en musi­co­lo­gie, spé­cia­li­sée en musique contem­po­raine cana­dienne. Elle dirige le Centre de musique cana­dienne au Qué­bec depuis 1981. Le CMC pro­duit régu­liè­re­ment des évé­ne­ments d’animations musi­cales, des expo­si­tions, des concerts thématiques/anniversaires, seul ou en par­te­na­riat avec d’autres orga­nismes liés direc­te­ment ou indi­rec­te­ment à la musique. Ces évé­ne­ments ont pour prin­ci­pal objec­tif la sen­si­bi­li­sa­tion du public envers la créa­tion musi­cale. Par ailleurs, Mireille Gagné donne sou­vent des confé­rences sur la musique cana­dienne tant au Cana­da qu’à l’étranger. Enfin, à titre béné­vole, elle est Pré­si­dente du Réseau inter­na­tio­nal pour la diver­si­té cultu­relle qu’elle a contri­bué à créer en 2000.

    Pierrette Gingras

    Directrice générale, Société de musique contemporaine du Québec

    www.smcq.qc.ca

    Pier­rette Gin­gras a d’abord été consul­tante et char­gée de mis­sions inter­na­tio­nales, res­pon­sable du dos­sier de la dif­fu­sion au Conseil qué­bé­cois de la musique, res­pon­sable des pro­jets de déve­lop­pe­ment pour l’Arsenal à Musique, et a tra­vaillé avec MaTo­Ma, com­pa­gnie de la cho­ré­graphe Susan Buirge, en rési­dence à la Fon­da­tion Royau­mont (France). Depuis 1988, elle est allée en mis­sion auprès de plus d’une cen­taine de fes­ti­vals et de dif­fu­seurs spé­cia­li­sés à tra­vers le monde. Elle a aus­si sié­gé sur dif­fé­rents jurys et don­né des confé­rences sur la ges­tion des arts. Direc­trice géné­rale du Nou­vel Ensemble Moderne (NEM) de 1989 à 1999, elle a par­ti­ci­pé à son rayon­ne­ment inter­na­tio­nal, comme en témoignent les nom­breuses tour­nées et pro­jets d’envergure inter­na­tio­nale du NEM, dont le Forum inter­na­tio­nal des jeunes com­po­si­teurs, les Ren­contres de musique nou­velle du Domaine For­get, et l’entente de coopé­ra­tion NEM — Domaine For­get — Fon­da­tion Royau­mont (pre­mier par­te­na­riat entre la France et le Qué­bec dans le domaine de la musique). Elle fut membre du Conseil d’administration du Conseil qué­bé­cois de la musique, et de la Socié­té du Centre Pierre-Péla­deau. Pier­rette Gin­gras détient une maî­trise en chant de l’Université de Montréal.

    Matt Hai­mo­vitz (pho­to H Thomson)

    Matt Haimovitz

    Violoncelliste / Professeur, Université McGill

    www.oxingale.com

    Avec son approche vision­naire — défen­dant les musiques nou­velles et ini­tiant des col­la­bo­ra­tions, com­mandes et enre­gis­tre­ments révo­lu­tion­naires — Matt Hai­mo­vitz redé­fi­nit ce que signi­fie être un artiste pour le 21e siècle. Il enre­gistre avec Deutsche Gram­mo­phon depuis 10 ans, et avec Oxin­gale Records depuis 2000, une éti­quette qu’il a co-fon­dée avec la com­po­si­trice Luna Pearl Woolf. Hai­mo­vitz enseigne le vio­lon­celle à l’École de musique Schu­lich de l’Université Mc Gill. Il a étu­dié à Jul­liard, dans la classe de Leo­nard Rose, avant de pour­suivre sa for­ma­tion avec Ronald Leo­nard et Yo-Yo Ma. En 1996, il rece­vait un B. A. magna cum laude avec la plus haute dis­tinc­tion de l’université Har­vard. Hai­mo­vitz a fait ses débuts sur la scène pro­fes­sion­nelle en 1984 alors qu’il avait 13 ans, en tant que soliste avec Zubin Meh­ta et le Phil­har­mo­nique d’Israël. Il conti­nue depuis à par­ta­ger la scène avec cer­tains des ensembles les plus recon­nus inter­na­tio­na­le­ment. Né en Israël, Hai­mo­vitz a reçu plu­sieurs hon­neurs dont le Ave­ry Fisher Career Grant (1986) et le Grand Prix du Disque (1991). Il est appa­ru dans des médias tels que le News­week, The New Yor­ker, le People, PBS et ABC. Hai­mo­vitz joue sur un vio­lon­celle véni­tien, fait par Mat­teo Gofriller en 1710.

    Hélène Lali­ber­té

    Hélène Laliberté

    Conseillère à l’exécutif | Executive Advisor, FAMEQ

    www.fameq.org

    Hélène Lali­ber­té a com­plé­té des études en musique et en péda­go­gie à l’Université de Mont­réal, à l’Université Laval et à l’Université du Qué­bec à Mont­réal. Par­mi ses acti­vi­tés pro­fes­sion­nelles, mentionnons :

    • Ensei­gne­ment à l’école Le Plateau
    • For­ma­tion des maîtres à l’UQTR (dépar­te­ment de musique) et à l’université de Mont­réal (Sciences de l’éducation)
    • Ani­ma­tion à la radio du CEGEP de Trois-Rivières
    • Ensei­gne­ment de la musique au pri­maire : CS de la Rive­raine, CS de Saint-Eus­tache, CS Marie-Victorin.
    • Res­pon­sable de l’implantation du pro­gramme d’arts (musique) du MEQ dans la région de Trois-Rivières (1982)
    • Recher­chiste à Radio-Cana­da pour l’émission « À l’école de la musique » (réa­li­sée par Michèle Patry et ani­mée par Fran­çoise Davoine).
    • Ensei­gne­ment de la musique à l’école inter­na­tio­nale pri­maire de Green­field Park.

    Ann La Plante

    Directrice générale, Alliance pour les nouveaux projets de musique canadienne

    www.acnmp.ca

    [Tra­duc­tion fran­çaise non-dis­po­nible] Coming from a back­ground of manu­fac­tu­ring and tea­ching at Col­lege level, I came to the Arts after being the Chair of the Board for the Gry­phon Theatre in Bar­rie, Onta­rio. Music has been in my back­ground from an ear­ly age. Gra­dua­ting from High School at the age of fif­teen and not being able to go on to Uni­ver­si­ty until I was eigh­teen, I obtai­ned a tea­chers’ cer­ti­fi­cate in vio­lin as an option. I accep­ted the admi­nis­tra­tive posi­tion of Gene­ral Mana­ger for Alliance For Cana­dian New Music Pro­jects in 1998. ACNMP works dili­gent­ly to pro­mote the stu­dy, per­for­mance and com­po­si­tion of Cana­dian contem­po­ra­ry clas­si­cal music through its Contem­po­ra­ry Show­case Fes­ti­vals. This fes­ti­val takes place the third week of Novem­ber eve­ry year during Cana­da Music Week. Cur­rent­ly we have grown to nine­teen centres across Cana­da. Our pro­grammes also include Student Com­po­ser Work­shops, Cho­ral Work­shop and Com­po­sing in the Class­room, Ope­ra in the Class­room and Com­po­sing in the Classroom/Orchestral Work­shop. We have a syl­la­bus online at www.acnmp.ca in both English and French that is used as a resource for tea­chers, stu­dents, uni­ver­si­ties, and schools.

    Gilles Mot­tet

    Gilles Mottet

    Compositeur / Directeur, Pourquoi pas… co-incidence ? (Nice)

    www.pourquoipascoincidence.com

    Titu­laire d’un Pre­mier Prix de flûte tra­ver­sière, pas­sion­né par la péda­go­gie, Gilles Mot­tet intègre le Centre de For­ma­tion de Musi­ciens Inter­ve­nants de l’Université d’Aix en Pro­vence, où il obtient le Diplôme de Musi­cien Inter­ve­nant. Depuis 1990, il enseigne au sein de l’École dépar­te­men­tale de musique des Alpes Mari­times. Gilles Mot­tet étu­die la com­po­si­tion au Conser­va­toire Natio­nal de Région de Mar­seille où il obtient un Pre­mier Prix à l’unanimité de com­po­si­tion. Gilles Mot­tet est lau­réat du 1er Prix du Concours inter­na­tio­nal de com­po­si­tion pour chœur orga­ni­sé par le Centre de musique cana­dienne au Qué­bec, ain­si que d’une Men­tion spé­ciale du Concours inter­na­tio­nal de com­po­si­tion Fon­da­tion Valen­ti­no Buc­chi, et du Prix de la SACEM.

    Taw­nie Olson

    Tawnie Olson

    Professeure de composition, ACES Educational Center for the Arts (New Haven)

    www.aces.org

    La musique de la com­po­si­trice cana­dienne Taw­nie Olson a été jouée par une grande varié­té d’ensembles et de musi­ciens, dont notam­ment l’Orchestre Phil­har­mo­nique de Cal­ga­ry, le Duo Gemi­ni, le qua­tuor Satie, l’ensemble Land’s End, le Chœur de chambre cana­dien, le Chœur de chambre de Guelph, la Came­ra­ta de Yale et la Pro Musi­ca de Yale, bas­so­niste Nadi­na Mac­kie Jack­son, et la cla­ve­ci­niste Kate­lyn Clark. Elle détient une maî­trise en musique de l’école de musique de Yale, un dipôme d’artiste de l’Institut de musique sacrée de Yale, et un bac­ca­lau­réat en musique de l’Université de Cal­ga­ry. Ce prin­temps, Taw­nie Olson sou­tien­dra sa thèse de doc­to­rat en com­po­si­tion musi­cale à l’Université de Toron­to, sous la direc­tion de Chan Ka Nin. Par­mi ses concerts à venir, men­tion­nons son Seven Last Words from the Cross pour chœur, solistes et orchestre, qui sera créée par la Came­ra­ta de Yale le 5 avril, et une nou­velle œuvre com­man­dée par le Chœur de chambre de Van­cou­ver, qui sera inter­pré­tée le 1er mai. En tant qu’étudiante aux études supé­rieures, madame Olson enseigne la com­po­si­tion musi­cale et la théo­rie à l’École de musique de Yale et au Dépar­te­ment de musique de Yale. Elle enseigne depuis quatre ans la com­po­si­tion au Centre d’éducation pour les arts à New Haven, au Connecticut.

    Face Cham­ber Orchestra

    Orchestre de chambre Face

    Theodora Stathopoulos, chef d’orchestre

    www.csdm.qc.ca/osf

    L’Orchestre de chambre de FACE (For­ma­tion artis­tique au cœur de l’éducation) (OCF) a été fon­dé en sep­tembre 1999 par son chef d’orchestre, Mme Theo­do­ra Sta­tho­pou­los. L’orchestre offre aux musi­ciens les plus avan­cés de l’école qui jouent d’un ins­tru­ment à cordes (âgés entre 10 et 16 ans) la pos­si­bi­li­té d’améliorer leur tech­nique de jeu dans un orchestre par l’étude d’un réper­toire éla­bo­ré de musique de chambre. L’expérience des musi­ciens est mise en valeur à tra­vers des concerts, des tour­nées et des par­ti­ci­pa­tions à des fes­ti­vals. En 2003, l’Association cana­dienne des édu­ca­teurs de musique décer­nait à l’Orchestre de chambre de Face le Prix Wil­frid Har­vey pour le meilleur orchestre de chambre de l’année. En 2004 et 2008, l’OFC s’est pro­duit dans le cadre de la Confé­rence de l’ISME (Inter­na­tio­nal Socie­ty for Music Edu­ca­tion) à Tene­rife et à Bologne, alors qu’en 2005, il était invi­té par la Confé­rence sur les chan­ge­ments cli­ma­tiques des Nations Unies pour com­mé­mo­rer leur ancienne secré­taire exé­cu­tive Joke Wal­ler-Hun­ter. En 2003, l’OFC rece­vait une lettre de l’ancien Pre­mier Ministre du Cana­da, M. Jean Chré­tien, les féli­ci­tant pour leur mer­veilleuse per­for­mance au Par­le­ment lors de l’inauguration d’un nou­veau timbre Canadien.

    Alex Pauk (pho­to : Bruce Zinger)

    Alex Pauk

    Compositeur / Directeur musical et Chef d’orchestre, Esprit Orchestra (Toronto)

    Alex Pauk, réci­pien­daire du Prix Mol­son du Conseil des arts du Cana­da en 2007, est recon­nu comme com­po­si­teur, chef, péda­gogue et entre­pre­neur. En fon­dant l’Esprit Orches­tra en 1983, l’unique orchestre du Cana­da entiè­re­ment dédié à la musique nou­velle, il a revi­ta­li­sé la vie musi­cale pour les orchestres cana­diens et pour les com­po­si­teurs. Esprit, avec ses 50 musi­ciens — par­mi les meilleurs au Cana­da en musiques nou­velles — et sa série annuelle à Toron­to, encou­rage les com­po­si­teurs à tra­vers le Cana­da à prendre de nou­velles direc­tions. Avec ses per­for­mances de haut calibre, ses pro­grammes de com­mande, sa pro­gram­ma­tion inno­va­trice (80% cana­dienne), ses enre­gis­tre­ments, ses per­for­mances vidéo, ses DVD, son pro­gramme d’éducation Toward a Living Art, son pro­gramme de men­to­rat et de lea­der­ship New Wave Com­po­sers Fes­ti­val, ses ini­tia­tives de déve­lop­pe­ment de public, ses tour­nées cana­diennes et inter­na­tio­nales et ses pro­jets mul­ti­mé­dias et inter­dis­ci­pli­naires, Pauk a fait d’Esprit une force majeure dans le déve­lop­pe­ment et la pro­mo­tion de la musique cana­dienne ici et à l’étranger. Pré­sen­te­ment, Pauk com­pose une œuvre pour grand ensemble com­man­dée par la Socié­té de musique contem­po­raine du Québec.

    Jer­ry Pergolesi

    Jerry Pergolesi

    Directeur artistique, Contact Contemporary Music

    www.contactcontemporarymusic.ca | www.myspace.com/contactcontemporarymusic | Face­book : CONTACT contem­po­ra­ry music, Music From Scratch

    Jer­ry Per­go­le­si est membre fon­da­teur et direc­teur artis­tique du Contact Contem­po­ra­ry Music. Jer­ry détient un bac­ca­lau­réat en musique de l’Université de Wind­sor où il a étu­dié la com­po­si­tion et l’analyse avec Jens Han­son, et la per­cus­sion avec Carl Har­ris. Il a obte­nu sa Maî­trise en Music in Per­for­mance à l’Université de Toron­to, où il a étu­dié avec Rus­sell Har­ten­ber­ger. En plus de sa spé­cia­li­sa­tion dans le domaine de la musique contem­po­raine de concert, Jer­ry a étu­dié la musique du Moyen-Orient et la théo­rie avec George Sawa, les per­cus­sions afri­caines et la danse, et fina­le­ment, le game­lan java­nais. Il joue auprès d’un grand nombre d’artistes indé­pen­dants. En tant que per­cus­sion­niste du Contact Contem­po­ra­ry Music, Jer­ry a fait la com­mande et la créa­tion d’œuvres de Wende Bart­ley, John Burke, Alli­son Came­ron, Jeff Her­riott, Theo Mathien, Jor­dan Nobles, Deirdre Piper, Mar­ci Rabe, Ann Sou­tham et Bar­ry Truax.

    Vale­rie Peters

    Valerie Peters

    Professeure d’éducation musicale, Université Laval

    Bac­ca­lau­réat en musique et bac­ca­lau­réat en édu­ca­tion de l’Université du Mani­to­ba. Maî­trise en édu­ca­tion musi­cale de l’Université de Nor­thern Colo­ra­do. Ph.D. en édu­ca­tion musi­cale en cours à l’Université Nor­th­wes­tern à Chi­ca­go. Pro­fes­seure de musique au secon­daire pen­dant plu­sieurs années ; consul­tante experte pour la réforme des pro­grammes sco­laires ; concep­trice de pro­jets mul­ti­mé­dia ; expé­rience exten­sive avec les TICs et leur uti­li­sa­tion en milieu sco­laire ; auteure de cur­ri­cu­lum péda­go­gique favo­ri­sant les approches inno­va­trices. Res­pon­sable des cours de didac­tique au secon­daire depuis 2004. Sujets de recherche : les approches mul­ti­cul­tu­relles et inter­cul­tu­relles en musique au secon­daire ; la créa­ti­vi­té musi­cale ; l’identité pro­fes­sion­nelle du musi­cien éducateur.

    Barbara Scales

    Présidente et directrice générale, Latitude 45 Arts Promotion

    www.latitude45arts.com

    Lati­tude 45 repré­sente des artistes dans toutes les dis­ci­plines des arts de la scène sur le plan inter­na­tio­nal avec à peu près un tiers de ses acti­vi­tés aux Etats-Unis, un tiers à l’International et un tiers au Cana­da. Bar­ba­ra Scales s’intéresse par­ti­cu­liè­re­ment à toutes les ques­tions cultu­relles et tout ce qui touche à la culture : les valeurs, les idées, l’économie, la com­merce inter­na­tio­nal, la poli­tique cultu­relle, etc. Par­mi ses inté­rêts, men­tion­nons le ciné­ma inter­na­tio­nal, la lit­té­ra­ture, la pein­ture, la danse, le théâtre et la musique. Dans tous ces domaines, ce qui la fas­cine est tou­jours l’activité de créa­tion et par­ti­cu­liè­re­ment la créa­tion actuelle. Quelques artistes repré­sen­tés dans l’histoire de la com­pa­gnie : Le Nou­vel Ensemble Moderne, Le Qua­tuor Ardit­ti (R‑U), Les Per­cus­sions de Stras­bourg (Fr), Alain Tru­del, Mark Fewer, Louise Bes­sette, Lucille Chung, Nadi­na Mac­kie Jack­son, Bole­slav Poliv­ka (Czech) et Pierre Hébert (cinéaste).

    R Mur­ray Scha­fer (pho­to : André Leduc)

    R Murray Schafer

    Compositeur et Spécialiste en pédagogie musicale

    www.patria.org

    Né à Sar­nia en Onta­rio en 1933, R Mur­ray Scha­fer s’est fait une répu­ta­tion inter­na­tio­nale non seule­ment en ce qui a trait à son œuvre de com­po­si­teur, mais aus­si à titre d’éducateur, de cher­cheur, d’écrivain, d’écologiste et d’artiste visuel. Com­po­si­teur très pro­li­fique, R. Mur­ray Scha­fer a écrit dans tous les genres musi­caux, de l’opéra au théâtre musi­cal, de la musique de chambre au grand orchestre, en pas­sant par les œuvres pour chœur et pour solistes divers. La richesse et la pro­fon­deur d’œuvres telles Loving (1965), Lus­tro (1972), Music for Wil­der­ness Lake (1979), Flute Concer­to (1984), le World Sound­scape Pro­ject et le théâtre musi­cal en douze par­ties Patria, démontrent bien la vaste éten­due des inté­rêts de Scha­fer. Ses dix qua­tuors à cordes sont par­mi ses œuvres les plus importantes.

    Son célèbre livre The Tuning of the World (1977), docu­mente les résul­tats du World Sound­scape Pro­ject, recherche qui a uni­fié les aspects sociaux, scien­ti­fiques et artis­tiques du son et qui a intro­duit la notion d’écologie sonore. Plu­sieurs des com­po­si­tions et écrits de Scha­fer sont deve­nus des réfé­rences pour l’évolution de la musique et des com­mu­ni­ca­tions au ving­tième siècle. Il a reçu des com­mandes d’œuvres d’innombrables orga­nismes de même que de nom­breux prix pres­ti­gieux. Scha­fer a été le pre­mier réci­pien­daire du Prix Glenn Gould de même que le Prix Mol­son pour sa contri­bu­tion dans le domaine des arts.

    R. Mur­ray Scha­fer détient six doc­to­rats hono­ris cau­sa d’universités au Cana­da, en France et en Argen­tine. En sep­tembre 2003, s’est tenue à Rome une confé­rence inti­tu­lée The Tuning of Ita­ly, L’influenca di R Mur­ray Scha­fer sul­la ricer­ca musi­cale in Ita­lia. Paral­lè­le­ment, Scha­fer a diri­gé un évé­ne­ment de grande enver­gure met­tant en scène plus de mille musi­ciens inti­tu­lé “Coim­bra Vibra” pour célé­brer la ville de Coim­bra comme capi­tale cultu­relle du Por­tu­gal. En mai 2004, Scha­fer a été hono­ré par la Quin­ta Bie­nal Inter­na­tio­nal de Radio de la ville de Mexi­co pour sou­li­gner sa contri­bu­tion à la radio.

    Theo­do­ra Stathopoulos

    Theodora Stathopoulos

    Présidente, Association des éducateurs de musique du québec (QMEA), Responsable du département des cordes de l’école FACE (Fine Arts Core Education)

    www.mels.gouv.qc.ca/sections/artEtCulture5/index.asp?page=portrait

    Theo­do­ra Sta­tho­pou­los a été l’une de seule­ment deux pro­fes­seurs de musique cana­diens — et la seule Qué­bé­coise — à voir son tra­vail récom­pen­sé par le Prix du Pre­mier ministre pour l’excellence dans l’enseignement en 2006. De plus, elle rece­vait en 2007 le Prix annuel d’accomplissement des Busi­ness and Pro­fes­sio­nal Women of Mon­treal et le Diplôme d’honneur de la com­mu­nau­té hel­lé­nique de Mont­réal. Mme Sta­tho­pou­los enseigne la musique à l’école FACE (Fine Arts Core Edu­ca­tion) de Mont­réal depuis 1992. Par­ti­cu­liè­re­ment active depuis 1978 auprès de nombre de regrou­pe­ments sco­laires, elle col­la­bore régu­liè­re­ment avec le dépar­te­ment d’éducation musi­cale de l’Université du Qué­bec à Mont­réal (UQÀM) dans le cadre de leur pro­gramme de sou­tien aux futurs pro­fes­seurs. Elle a aus­si été cri­tique pour le Minis­tère de l’éducation du Qué­bec et siège sur nombre de comi­tés natio­naux et pro­vin­ciaux dédiés à la musique et à l’éducation artis­tique. Elle est la pré­si­dente de l’Association des musi­ciens édu­ca­teurs du Qué­bec. Elle écrit régu­liè­re­ment pour la publi­ca­tion Musi­cien édu­ca­teur au Cana­da et a été invi­tée à pré­sen­ter des ensembles étu­diants à la confé­rence de la Socié­té inter­na­tio­nale pour l’éducation musi­cale (Tene­rife, 2004) et à la confé­rence sur les chan­ge­ments cli­ma­tiques de l’ONU (Mont­réal, 2005). Elle a aus­si été pané­liste à la confé­rence pour l’éducation musi­cale de la Socié­té grecque (Lamia, 2005 et Thes­sa­lo­nique, 2007), à la confé­rence inter­na­tio­nale de l’UNESCO sur l’éducation artis­tique (Lis­bonne, 2006), au sym­po­sium Arts et appren­tis­sage (Otta­wa, 2007) et au Reso­nant Lear­ning Sym­po­sium on Arts, Chil­dren & Youth in a Mul­ti­cul­tu­ral Set­ting (Toron­to, 2007).

  • Tables rondes

    Table Ronde 1

    Enseignement des musiques nouvelles : la clé de l’avenir

    • Modé­ra­trice : Louise Camp­bell, cla­ri­net­tiste / edu­ca­trice / membre du conseil d’administration du RCMN (Mont­réal)
    • Mary Dinn : pré­si­dente, Asso­cia­tion cana­dienne des musi­ciens édu­ca­teurs (St. John’s)
    • Iwan Edwards : direc­teur artis­tique, Concer­to Del­la Don­na (Mont­réal)
    • Taw­nie Olson : pro­fes­seure de com­po­si­tion, ACES Edu­ca­tio­nal Cen­ter for the Arts (New Haven, USA)
    • Vale­rie Peters : pro­fes­seure d’éducation musi­cale, Uni­ver­si­té Laval (Qué­bec)
    • Theo­do­ra Sta­tho­pou­los : pré­si­dente, QMEA / Pro­fes­seure de musique, FACE (Mont­réal)

    Les mélo­manes de demain sont for­més dans les classes d’aujourd’hui. Si les enfants d’aujourd’hui s’éclatent sur la musique, ils vont natu­rel­le­ment conti­nuer à faire en sorte que la musique fasse par­tie de la vie.

    Quels sont les enjeux à l’égard de la musique dans la salle de classe, et, plus spé­ci­fi­que­ment, les enjeux pour la musique d’aujourd’hui dans les classes d’aujourd’hui ? Les pro­fes­seurs ont des étu­diants avec des niveaux dif­fé­rents de connais­sance, de capa­ci­té et d’aptitude, des res­tric­tions d’horaire, d’équipements et de bud­get. Ils doivent répondre aux attentes de l’administration et des parents des étu­diants, sans oublier cur­ri­cu­lum du minis­tère d’éducation. Les invi­tés de cette table ronde pré­sentent leurs expé­riences, connais­sances et conseils pour vous aider à créer des situa­tions qui aide­ront les étu­diants à créer la musique d’aujourd’hui.

    Table Ronde 2

    Développement de l’auditoire : stratégies pour les musiques nouvelles

    • Modé­ra­trice : Patri­cia Abbott, direc­trice géné­rale, ACCC (Mont­réal)
    • René Bosc : com­po­si­teur / chef de la musique, Radio-France (Paris)
    • Coat Cooke : direc­teur artis­tique, New Orches­tra Work­shop Socie­ty (Van­cou­ver)
    • Nan­cy Evans : direc­trice de l’éducation, Bir­min­gham Contem­po­ra­ry Music Group (RU | UK)
    • Matt Hai­mo­vitz : vio­lon­cel­liste / pro­fes­seur, Uni­ver­si­té McGill (Mon­treal)
    • Alex Pauk : com­po­si­teur / direc­teur musi­cal et Chef d’orchestre, Esprit Orches­tra (Toron­to)

    Qui est à l’écoute ? En gros, les salles de concert sont rem­plies d’un public qui fré­quente régu­liè­re­ment les concerts. Si c’est le cas, la musique contem­po­raine en concert rejoint un public très limi­té — alors, com­ment rejoin­drons-nous un public plus large, incluant les gens qui ne fré­quentent pas les salles de concerts ? Nous cher­chons à déve­lop­per le public, comme le veut la ten­dance en mar­ke­ting, et l’intérêt de la part des musi­ciens est sin­cère — la musique rejoint tout le monde, peu importe leur ori­gine démo­gra­phique ou leur rela­tion avec la musique. Les invi­tés de cette table ronde par­tagent leurs moti­va­tions, stra­té­gies et ini­tia­tives pour rejoindre un public plus diversifié.

    Table Ronde 3

    Les musiques nouvelles, enseignement et société : un lien critique

    • Modé­ra­trice : Nicole Dou­cet, direc­trice, divi­sion des dis­ci­plines artis­tiques, CAC (Otta­wa)
    • Claude de Grand­pré : direc­teur artis­tique, Théâtre Hec­tor-Char­land (L’Assomption)
    • Raf­fi Arme­nian : direc­teur, Conser­va­toire de musique de Montréal
    • R. Mur­ray Scha­fer : com­po­si­teur et spé­cia­liste en péda­go­gie musi­cale (Indian River)

    Pré­sen­te­ment, il y a peu de liens entre la musique de créa­tion et le sys­tème d’éducation en place. Cepen­dant, le Forum 2009 ras­semble plu­sieurs inter­ve­nants qui expé­ri­mentent ces quelques rares et solides liens. Nous pou­vons apprendre beau­coup de ces intervenants.

    À chaque niveau du sys­tème d’éducation publique, les Cana­diens découvrent plu­sieurs façons d’apprendre l’art en créant leur propre art — quand il est ques­tion d’art lit­té­raire ou d’art visuel, en fait. Dans les classes de musique, on enseigne l’interprétation des œuvres des autres, ou au mieux, l’improvisation dans un cadre de tra­vail défi­ni (jazz). Pour cette rai­son, l’art de faire de la musique reste un phé­no­mène étran­ger pour la plus grande par­tie des ama­teurs et étu­diants en musique. Pou­vons-nous nous sur­prendre, dans ce cas, si le citoyen moyen a tant de dif­fi­cul­té à appré­cier une œuvre de musique de créa­tion com­pa­ra­ti­ve­ment à une nou­velle œuvre lit­té­raire ou d’art visuel ?

    Cette dis­pa­ri­té par­mi les arts dans le sys­tème d’éducation est en par­tie due à des fac­teurs éco­no­miques : la plu­part des emplois exigent de fortes apti­tudes lin­guis­tiques et non des apti­tudes musi­cales. Il en résulte un cycle qui n’avantage pas la culture musi­cale : les étu­diants n’ont pas l’opportunité de créer de la musique et deviennent des consom­ma­teurs de musique peu cri­tiques. Ceux qui pour­suivent dans la veine de la musique de créa­tion luttent pour sub­sis­ter et pour rejoindre l’auditeur poten­tiel. Com­ment rompre ce cycle ? Est-ce dans l’intérêt de la socié­té d’investir dans l’éducation musi­cale créa­tive ? Quelle sorte de socié­té connai­trions-nous si la créa­ti­vi­té musi­cale avait des liens impor­tants et cri­tiques avec la société ?

  • Portraits

    Portrait 1

    Musiques nouvelles dans le paysage choral canadien

    • Patri­cia Abbott : Direc­trice géné­rale de l’Association des com­mu­nau­tés cho­rales cana­diennes (Mont­réal) (Mon­treal)

    Le pay­sage cho­ral cana­dien est rem­pli de cho­rales inté­res­sées par les nou­velles œuvres et par­ti­cu­liè­re­ment par celles des com­po­si­teurs cana­diens. Patri­cia Abbott de l’Association des com­mu­nau­tés cho­rales cana­diennes décri­ra la scène cho­rale cana­dienne actuelle et offri­ra de l’information impor­tante pour les com­po­si­teurs qui s’intéressent au chant cho­ral et qui veulent faire connaître leurs œuvres auprès des chefs de chœur.

    Portrait 2

    Développement de l’auditoire pour les orchestres | Audience Development in Orchestras

    • Kathe­rine Car­le­ton, Direc­trice géné­rale, Orchestres Cana­da (Toron­to)

    « Enga­ge­ment de la col­lec­ti­vi­té », « déve­lop­pe­ment de l’auditoire » et « édu­ca­tion et rayon­ne­ment » sont des expres­sions que les orchestres ont uti­li­sées pour décrire leurs efforts en vue d’atteindre et de ral­lier des audi­toires autres que les publics tra­di­tion­nels. Kathe­rine Car­le­ton, direc­trice géné­rale d’Orchestres Cana­da (l’association mutuelle repré­sen­tant les orchestres cana­diens), trai­te­ra de l’histoire, de l’évolution et de l’avenir de cette démarche, en insis­tant tout par­ti­cu­liè­re­ment sur les mesures prises par les orchestres pour mobi­li­ser acti­ve­ment les membres des audi­toires comme par­ti­ci­pants et créateurs.

    Portrait 3

    La création musicale en milieu scolaire au Québec

    • Vale­rie Peters, Pro­fes­seure d’éducation musi­cale, Uni­ver­si­té Laval (Qué­bec)

    Cet ate­lier va pré­sen­ter des études de cas élec­tro­niques en créa­tion musi­cale dans les écoles pri­maire et secon­daire au Qué­bec, le résul­tat d’un pro­jet péda­go­gique en col­la­bo­ra­tion avec le Bureau des ser­vices péda­go­giques de l’Université Laval. Venez voir des extraits vidéo démon­trant des élèves à l’œuvre en train de vivre dif­fé­rentes étapes de la créa­tion musi­cale, ain­si que des entre­vues avec des élèves et des ensei­gnantes de musique au sujet de la créa­tion et la com­po­si­tion à l’école. Je ferai des liens entre les études de cas et la lit­té­ra­ture récente por­tant sur la créa­ti­vi­té et la com­po­si­tion dans les écoles. Après la pré­sen­ta­tion, il y aura une dis­cus­sion au sujet des défis et des enjeux impor­tants en lien avec la créa­tion musi­cale dans les salles de classe.

    Portrait 4

    Portrait du répertoire de musique canadienne pour les jeunes

    • Eli­sa­beth Bihl, Direc­trice géné­rale, bureau natio­nal du Centre de musique cana­dienne (Toron­to)
    • Mireille Gagné, Direc­trice, CMC Qué­bec (Mont­réal)

    Le Centre de musique cana­dienne a tou­jours tra­vaillé en étroite col­la­bo­ra­tion avec les musi­ciens édu­ca­teurs du Cana­da. Les pro­grammes de déve­lop­pe­ment à long terme tels que The Com­pos­ter kit, Com­po­ser in the Class­room ou Com­po­sers in Elec­tro­nic Resi­dence ont été éva­lués et recon­nus tant par des étu­diants que par des pro­fes­seurs. En 2004, lorsque le nou­veau site du CMC (www.musiccentre.ca) a été lan­cé, la tra­di­tion s’est pour­sui­vie. Le CMC offre main­te­nant trios pro­grammes d’éducation en ligne avec guides péda­go­giques télé­char­geables. SOUND AVENTURE est une intro­duc­tion à la musique pour les 5 à 10 ans. SOUND PROGRESSION offre un pano­ra­ma des dif­fé­rents genres en musique contem­po­raine, des­ti­né à tous les âges ; fina­le­ment, INFLUENCES OF MANY MUSICS donne un aper­çu de la musique des Com­po­si­teurs asso­ciés du CMC, et porte une réflexion sur leur héri­tage. Cette pré­sen­ta­tion s’attardera plus pré­ci­sé­ment sur ces dif­fé­rents outils édu­ca­tion­nels en ligne déve­lop­pés par le CMC. — Eli­sa­beth Bihl

    Le réper­toire de musique cana­dienne pour jeunes musi­ciens existe mais trop sou­vent les œuvres ne sont pas suf­fi­sam­ment adap­tées aux condi­tions de pré­sen­ta­tion et d’exécution dans les classes des dif­fé­rentes écoles au Qué­bec. Depuis près de 20 ans, le CMC Qué­bec col­la­bore avec la Fédé­ra­tion des asso­cia­tions de musi­cians édu­ca­teurs du Qué­bec (FAMEQ) pour la com­mande annuelle d’une œuvre pour har­mo­nie sco­laire et sa pré­sen­ta­tion lors de chaque Congrès annuel de la Fédé­ra­tion. De plus et tout récem­ment, un Pro­to­cole d’entente entre la FAMEQ et le CMC Qué­bec a été enté­ri­né. Il vise essen­tiel­le­ment à vita­li­ser l’enseignement des musi­ciens édu­ca­teurs en leur four­nis­sant les res­sources néces­saires pour mieux ensei­gner et faire décou­vrir ce réper­toire et vice-ver­sa à invi­ter et à sou­te­nir les com­po­si­teurs qui sont prêts à inves­tir plus acti­ve­ment ce domaine par­ti­cu­lier de la com­po­si­tion musi­cale. — Mireille Gagné

    Portrait 5

    Les musiques nouvelles et les réseau des diffuseurs

    • Ange­la Drain­ville-Ashick, Direc­trice, CAPACOA et Direc­trice géné­rale, Clas­sic Theatre (Cobalt)
    • Bar­ba­ra Scales, Pré­si­dente et Direc­trice géné­rale, Lati­tude 45 Arts Pro­mo­tion Inc. (Mont­réal)

    Un dia­logue entre Bar­ba­ra Scales, agent d’artistes, et Ange­la Drain­ville-Ashick, dif­fu­seur com­mu­nau­taire (direc­trice de l’Association cana­dienne des orga­nismes artis­tiques — CAPACOA). Les thèmes abor­dés seront les rôles de l’artiste, de l’agent et du dif­fu­seur ; leurs “réa­li­tés” et les attentes de cha­cun vis à vis les autres. Ange­la Drain­ville-Ashick pré­sente une syn­thèse des méthodes et pos­si­bi­li­tés dans la pré­sen­ta­tion de musiques de créa­tion dans des salles à tra­vers le Cana­da. Avec une approche unique, Drain­ville-Ashick dis­cute des besoins des pro­gram­meurs au niveau de la com­pré­hen­sion et de la col­la­bo­ra­tion dans la pré­sen­ta­tion des musiques de création.

  • Expériences

    Expérience 1

    L’apprentissage et la participation dans le contexte d’un ensemble de musique contemporaine

    • Nan­cy Evans, direc­trice de l’éducation, Bir­min­gham Contem­po­ra­ry Music Group (RU / UK)

    Cette confé­rence explore le pro­gramme d’apprentissage et de par­ti­ci­pa­tion du BCMG. Ce pro­gramme, construit à par­tir des res­sources du groupe (vir­tuo­si­té musi­cale et liens avec les com­po­si­teurs), et reflète les notions d’excellence, d’innovation et de qua­li­té de rela­tions qui sont au cœur de ses valeurs. Le pro­gramme consiste en un vaste pro­gramme d’ateliers de com­po­si­tion para­sco­laire et sco­laire ; des concerts révo­lu­tion­naires pour la famille et les écoles ; des concerts qui impliquent des jeunes et des musi­ciens non pro­fes­sion­nels qui par­tagent la scène avec les musi­ciens du BCMG ; la pré­sen­ta­tion d’œuvres d’étudiants d’universités et de conser­va­toires ; des com­mandes de nou­velles œuvres pour jeune public ou jeunes inter­prètes ; la créa­tion de res­sources d’apprentissage ; et des séries d’événements qui explorent le monde de la musique contem­po­raine en pro­fon­deur. Cette confé­rence abor­de­ra éga­le­ment le pro­gramme de dons indi­vi­duels et de déve­lop­pe­ment de public « Sound Invest­ment », dans lequel les membres de l’auditoire inves­tissent dans de nou­velles com­mandes. Nan­cy par­ta­ge­ra éga­le­ment com­ment le pro­gramme a évo­lué, com­ment il fonc­tionne en par­te­na­riat avec d’autres orga­nismes, les défis à venir et les déve­lop­pe­ments futurs. La confé­rence sera illus­trée d’exemples audio et vidéo.

    Expérience 2

    Série Hommage No 1 : Claude Vivier

    • Pier­rette Gin­gras, direc­trice géné­rale, Socié­té de musique contem­po­raine du Qué­bec (Mont­réal)

    En 2007–2008, la Socié­té de musique contem­po­raine du Qué­bec a pris l’initiative de créer une nou­velle série, la SÉRIE HOMMAGE, qui visait à ras­sem­bler le milieu cultu­rel — tous hori­zons esthé­tiques et toutes dis­ci­plines confon­dus — autour d’un com­po­si­teur afin de lui décer­ner le sta­tut du « tré­sor natio­nal ». La pre­mière édi­tion de cette série, consa­crée à Claude Vivier, a été un véri­table suc­cès : une ving­taine d’organismes ont répon­du à l’appel de la SMCQ et ont inté­gré à leur sai­son artis­tique une œuvre en lien avec Vivier. Grande réus­site de ce pro­jet : Le grand jeu / La grande écoute, qui a per­mis à plus de 13 000 enfants du Qué­bec à décou­vrir le com­po­si­teur à l’honneur en écou­tant ou en jouant en classe une de ses œuvres. La SÉRIE HOMMAGE démontre à quel point la diver­si­té des par­te­na­riats est une clé dans le déve­lop­pe­ment de publics.

    Expérience 3

    Music From Scratch

    • Jer­ry Per­go­le­si, direc­teur artis­tique, Contact Contem­po­ra­ry Music (Toron­to)

    Music From Scratch est un ate­lier d’été pour les jeunes d’une durée d’une semaine et gra­tuit, pré­sen­té par CONTACT Contem­po­ra­ry Music en asso­cia­tion avec la Uni­ver­si­ty Set­tle­ment Music & Arts School. Les membres de la com­mu­nau­té avec ou sans for­ma­tion musi­cale sont enga­gés dans un pro­ces­sus de créa­tion musi­cale. L’atelier donne l’occasion aux par­ti­ci­pants d’explorer dif­fé­rentes façons d’être créa­tifs en musique, en tenant compte de l’écoute de leur envi­ron­ne­ment et en orga­ni­sant leur pen­sée d’une nou­velle façon pour com­mu­ni­quer leur mes­sage musi­cal. Ensembles, les par­ti­ci­pants de l’atelier et des artistes créent des œuvres qui explorent leur envi­ron­ne­ment et leur vie per­son­nelle. Les par­ti­ci­pants se font offrir plu­sieurs outils avec les­quels ils deviennent capables de pen­ser de manière créa­tive pour expri­mer leur propre réalité.

    Expérience 4

    Création musicale et collectivité

    • Gilles Mot­tet, com­po­si­teur / direc­teur, Pour­quoi pas…co-incidence ? (Nice)

    Grâce à la struc­ture Pour­quoi pas… co-inci­dence ? col­lec­tif de com­po­si­teurs et d’interprètes au ser­vice de la créa­tion musi­cale que j’ai créé en 2001, nous met­tons en place dif­fé­rentes stra­té­gies de créa­tion et de com­mu­ni­ca­tion pour faire décou­vrir à un public large la créa­tion musi­cale et le réper­toire de la musique contem­po­raine. Nous réa­li­sons des par­te­na­riats avec des struc­tures locales ins­ti­tu­tion­nelles (Musées, Média­thèques), nous inté­grons nos créa­tions musi­cales dans la pro­gram­ma­tion d’événements cultu­rels natio­naux a prio­ri non des­ti­nés à rece­voir ce type de pres­ta­tions (Jour­nées du patri­moine, Mars aux Musées, Nuit des Musées…), nous met­tons à la dis­po­si­tion d’un lieu, d’une struc­ture des com­mandes de créa­tion spé­ci­fiques pou­vant uti­li­ser ou se réfé­rer à dif­fé­rents domaines artis­tiques et scien­ti­fiques. Enfin, nous pro­po­sons des actions péda­go­giques avec les com­po­si­teurs, les inter­prètes, des rési­dences de créa­tion ouvertes au public, des ate­liers de pra­tiques musi­cales et des inter­ven­tions en milieu scolaire.

    Expérience 5

    Composer pour les jeunes musiciens : des expériences auprès d’harmonies et de chorales scolaires

    • Allan Bell, com­po­si­teur / pro­fes­seur, Cal­ga­ry Uni­ver­si­ty (Cochrane)

    Séance sur les approches pra­tiques du défi de créer des musiques nou­velles pour de jeunes interprètes.

    Expérience 6

    Composer avec de jeunes musiciens

    • Taw­nie Olson, pro­fes­seure de com­po­si­tion, ACES Edu­ca­tio­nal Cen­ter for the Arts (New Haven, USA)

    Com­po­ser avec de jeunes musi­ciens pré­sente une approche par­ti­cu­lière de l’enseignement de la com­po­si­tion contem­po­raine en expo­sant dif­fé­rentes méthodes uti­li­sées par le Edu­ca­tio­nal Cen­ter for the Arts (ECA), une école col­lé­giale à voca­tion artis­tique à New Haven, au Connec­ti­cut. L’histoire et la phi­lo­so­phie du ECA et de son dépar­te­ment de musique seront résu­mées briè­ve­ment, et un pro­fil de ses étu­diants sera fait. Trois élé­ments clé des cours de com­po­si­tion à l’ECA seront abor­dés : uti­li­ser des com­po­si­tions contem­po­raines comme modèles, créer des struc­tures qui encou­ragent les étu­diants à uti­li­ser les nou­velles tech­niques tout en leur lais­sant une liber­té sty­lis­tique, et favo­ri­ser des col­la­bo­ra­tions, des per­for­mances et la recon­nais­sance du tra­vail des étu­diants. Des exemples de tra­vaux, de com­po­si­tions d’étudiants et de per­for­mances seront donnés.

    Expérience 7

    L’importance de l’éducation musicale dans la classe

    • Ann La Plante, direc­trice géné­rale, Alliance for Cana­dian New Music Projects
  • Démonstrations

    Démonstration 1

    Orchestre de Chambre Face

    • Theo­do­ra Sta­tho­pou­los, chef d’orchestre (Mont­réal)

    Pré­sen­ta­tion de la Suite du pro­me­neur (1992) pour orchestre à cordes, par le com­po­si­teur Louis Babin, ain­si que de plu­sieurs courtes com­po­si­tions inter­pré­tées par les étu­diants de l’école secon­daire FACE.

    Démonstration 2

    Concerto Della Donna

    • Iwan Edwards, chef (Mont­réal)

    Joi­gnez-vous au Concer­to Del­la Don­na, sous la direc­tion de Iwan Edwards, pour une per­for­mance de Mag­ni­fi­cat, une œuvre pour soliste et dix chan­teurs de la com­po­si­trice cana­dienne Chris­tine Donkin.

    Démonstration 3

    L’oreille pensante et l’enseignement de l’improvisation dans les écoles secondaires

    • Dou­glas Frie­sen, Ensei­gnant en musique, Rose­dale Heights School of the Arts (Toron­to)

    Avec l’aide de plu­sieurs de ses étu­diants, Dou­glas Frie­sen nous offre un aper­çu des méthodes d’enseignement de la créa­ti­vi­té et de l’improvisation uti­li­sées dans une école d’art publique à Toron­to, incluant des élé­ments d’expériences inter­dis­ci­pli­naires. M. Frie­sen et ses étu­diants ont par­ti­ci­pé à des ate­liers avec Fred Frith, Marc Ribot, Iva Bit­to­va, entre autres, et ont pré­sen­té leurs propres ate­liers à dif­fé­rents étu­diants et pro­fes­seurs immi­nents. Leurs pré­sen­ta­tions ont obte­nu un grand suc­cès et se sont avé­rées très utiles pour les édu­ca­teurs et les étu­diants de tous les niveaux, agis­sant comme cata­ly­seurs pour la décou­verte d’exercices et de jeux adap­tés à dif­fé­rentes situa­tions en classe.

    Démonstration 4

    Technologie des musiques nouvelles

    • Blue Yeti : Magno­lya Roy et Jean-Michel Cou­tu­rier (France)

    Blue Yeti est un col­lec­tif hybride entre bureau d’études, ate­lier d’expérimentations sonores, visuelles et ges­tuelles qui s’intéresse notam­ment à la concep­tion d’instruments de musique numé­riques et à leur uti­li­sa­tion dans un contexte créa­tif musi­cal et péda­go­gique. La recherche de sono­ri­tés nou­velles en lien à une ges­tuelle ins­tru­men­tale appro­priée sont au cœur de ce tra­vail de “luthe­rie numé­rique”. Gra­pho­line est un exemple d’instrument audio­vi­suel, qui per­met de trans­for­mer les gestes du des­sin en sons. Gra­pho­line a été uti­li­sé pour la com­po­si­tion et l’interprétation de plu­sieurs pièces élec­troa­cous­tiques et fait l’objet d’un pro­jet à voca­tion édu­ca­tive, qui s’appuie sur l’utilisation d’un maté­riel infor­ma­tique adap­té à l’usage des enfants et ado­les­cents. Le but du pro­jet est de pro­po­ser un outil créa­tif per­met­tant d’aborder des domaines aus­si variés que les arts sonores, les arts gra­phiques, le lien entre son propre corps et l’environnement, les croi­se­ments entre l’art et la science…

    Démonstration 5

    Musicolateur

    • Félix Bois­vert, Com­po­si­teur (Mont­réal)

    Félix Bois­vert pré­sente le Musi­co­la­teur, un ins­tru­ment de créa­tion musi­cale des­ti­né tout spé­cia­le­ment aux jeunes, de la mater­nelle au secon­daire. À la fine pointe de la tech­no­lo­gie numé­rique, il a été conçu pour être à la por­tée de tous sans qu’il soit néces­saire d’avoir une for­ma­tion musi­cale. C’est 40 ans de tra­vail auprès des jeunes qui ont ame­né Yves Daoust à vou­loir inven­ter une luthe­rie de concep­tion réso­lu­ment moderne, qui per­mette dans une approche très ludique d’initier les jeunes oreilles à l’univers de la créa­tion musi­cale contemporaine.

  • Comité du Forum 2009

    • Tim Bra­dy
    • Louise Camp­bell
    • Mireille Gagné
    • Jean-Sébas­tien Gagnon
    • Pier­rette Gingras
    • Theo­do­ra Stathopoulos
    • Emi­ly Hall — Coor­do­na­trice à l’administration, à la pro­duc­tion et aux com­mu­ni­ca­tions, RCMN

    Avec la par­ti­ci­pa­tion de l’équipe du Fes­ti­val Montréal/Nouvelles Musiques 2009.