Linda Bouchard (Non-régional) (2018-aujourd’hui)

J’ai assis­té au der­nier forum du RCMN et j’é­tais vrai­ment impres­sion­né par l’es­pace ouvert qui est offert par ce ras­sem­ble­ment. Le CNMN crée un lieu dyna­mique pour cette scène des musiques nou­velles qui fluc­tue, change et se redé­fi­nit constam­ment. Vu la taille de notre pays, une orga­ni­sa­tion comme le CNMN ras­semble les gens de manière unique.

Je suis hono­ré de sié­ger au conseil d’ad­mi­nis­tra­tion du RCMN. J’ai pas­sé la grande par­tie de ma vie adulte aux États-Unis. J’ai conti­nué d’être très actif au Cana­da et je me suis tou­jours sen­ti pro­fon­dé­ment atta­ché à sa culture. Je crois que mon expé­rience en tant qu’ex­pa­triée pour­rait appor­ter une pers­pec­tive qui contri­bue­ra à l’organisation.

Née à Val d’Or, au Qué­bec, en 1957, Lin­da Bou­chard vit à San Fran­cis­co depuis 1997. Au cours de sa car­rière, elle a été com­po­si­trice, orches­tra­trice, chef d’orchestre, pro­fes­seure et pro­duc­trice. Ses œuvres ont été pri­mées aux États-Unis et au Cana­da, notam­ment le Prix Opus du com­po­si­teur de l’an­née au Qué­bec, le Concours de com­po­si­tion de Prin­ce­ton, les Prix de com­po­si­tion de la SOCAN ain­si que des rési­dences à la Fon­da­tion Rocke­fel­ler, à Civi­tel­la Ranie­ri, à la Fon­da­tion Camar­go, etc. La musique de Bou­chard est enre­gis­trée sur ECM en Alle­magne ; Lin­da a été com­po­si­trice en rési­dence à l’Or­chestre du Centre natio­nal des Arts (1992–1995). Elle est la fon­da­trice de NEXMAP.org (une orga­ni­sa­tion d’é­du­ca­tion artis­tique à but non-lucra­tif basée à San Fran­cis­co) et direc­trice de 2005 à 2015. En 2015, Bou­chard était artiste invi­tée au Banff Centre et a éga­le­ment reçu une bourse Fleck à la colo­nie d’ar­tistes Leigh­ton. Au prin­temps 2016, elle était pro­fes­seur asso­cié invi­té au dépar­te­ment de musique de l’UC Berkeley.

Au cours des dix der­nières années, Lin­da a créé un tra­vail mul­ti­mé­dia tout en com­po­sant de la musique pour la salle de concert. Ses œuvres Mur­de­rous Lit­tle World, All Caps No Space et Iden­ti­ty Theft, inter­pré­tées en Amé­rique du Nord, ont connu un suc­cès élo­gieux. À l’au­tomne 2017, Lin­da a reçu une sub­ven­tion plu­ri­an­nuelle du Conseil des Arts du Cana­da dans le volet « Explo­rez et créez ». Son pro­jet inti­tu­lé « Live Struc­tures » se dérou­le­ra au cours des deux pro­chaines années.